Quelles plantes cueillir au mois de mars

Quelles plantes cueillir au mois de mars ?

A quelles plantes faut-il s’attendre au tout début du printemps ? Dans cet article et sa vidéo je vous présente quelles plantes cueillir au mois de mars.

Bien sûr il y a des différences entre le Nord et le Sud. En altitude les plantes commencent à pousser plus tard également. Ce que je vais vous présenter correspond au Centre de la France. Donc en fonction de l’endroit où vous vous trouvez, vous allez avoir les plantes que je vais présenter un peu plus tôt ou un peu plus tard.

Dans le texte vous trouvez des liens vers des articles détaillés sur chaque plante ainsi que vers des recettes.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

La primevère (Primula veris et Primula vulgaris)

Commençons par la primevère. Nous avons ici la primevère officinale. On peut manger les feuilles et les jolies fleurs. Les fleurs peuvent parfumer les desserts. Par contre il faut beaucoup de fleurs pour parfumer, donc dans un souci de préservation on va plutôt utiliser les fleurs en décoration. Les feuilles sont légèrement piquantes et on peut les manger crues comme cuites. La primevère acaule s’utilise de la même façon.

Fleurs de primevère officinale
Fleurs de primevère officinale

La violette (Viola odorata, viola ssp)

La violette annonce le printemps. On peut manger les fleurs de violette. Certaines espèces, dont la violette odorante, ont les fleurs vraiment très très parfumées donc on peut en faire des bonbons, parfumer des desserts avec, des sirops. D’autres espèces n’ont pas les fleurs odorantes mais elles sont néanmoins comestibles. Les feuilles des différentes espèces de violette sont également comestibles. On peut les manger crues et cuites. Elles contiennent des mucilages et forment un velouté quand on les ajoute à la soupe.

Violettes en fleur
Violettes en fleur

La pâquerette (Bellis perennis)

La pâquerette, tout le monde la connaît. C’est le meilleur moment de la cueillir au mois de mars. On peut manger les rosettes de feuilles. Elles sont légèrement piquantes. Et on peut bien sûr aussi manger les fleurs sont on peut décorer nos salades, nos plats, ça donne tout de suite une note de gaieté. Et on peut aussi les intégrer dans des gâteaux, des galettes, des omelettes etc…

Pâquerettes en fleurs
Pâquerettes en fleurs

Mâche sauvage ou doucette (Valerianella locusta)

Vous connaissez sûrement la mâche sauvage, aussi appelée doucette. Les jolies rosettes de feuilles au goût très doux peuvent se cueillir au mois de mars et elles font d’excellentes salades.

Mâche - cueillir au mois de mars
Mâche sauvage – Valerianella locusta

Cardamine hérissée (Cardamine hirsuta)

Connaissez-vous la cardamine hérissée, cette petite brassicacée aux jolies rosettes bien découpées. Elle a un goût qui rappelle la roquette et on peut manger les feuilles, les fleurs et les tout jeunes fruits qui apparaissent dès le mois de mars. La cardamine des prés (Cardamine pratensis) est plus amère mais elle est aussi comestible.

Cardamine hérissée
Cardamine hérissée

Ail des ours (Allium ursinum)

L’ail des ours est une des plantes sauvages comestibles les plus connues, avec son goût d’ail. On peut en faire d’excellents pestos. Les fleurs sont également comestible.

Feuilles d'ail des ours - cueillir au mois de mars
Feuilles d’ail des ours – photo Andreas Rockstein

Ail des vignes (Allium vineale)

Dans la même famille il y a l’ail des vignes qui ressemble à la ciboulette. Il a aussi un goût très aillé et il s’utilise comme la ciboulette.

Ail des vignes - Allium vineale
Ail des vignes, Allium vineale

Pissenlit (Taraxacum officinale)

Bien sûr vous connaissez le pissenlit. Alors au mois de mars profitez-en et faites-vous de grosses salades de pissenlit ! On peut utiliser les feuilles et aussi les boutons floraux que l’on peut faire revenir à la poêle ou ajouter aux salades. Ils peuvent être également conservés au vinaigre.

Pissenlit - cueillir au mois de mars
Pissenlit (Taraxacm officinale)

Mouron des oiseaux / Stellaire (Stellaria media)

Le mouron des oiseaux est le désespoir des jardiniers mais la joie des cuisiniers qui le connaissent. Il a un goût de petits pois crus et il peut être utilisé dans les salades ou alors on peut en faire des épinards.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Ravioles aux feuilles et graines de berce
Mouron des oiseau - cueillir au mois de mars
Mouron des oiseau (Stellaria media) – photo Bertrand Deshayes

La grande ortie (Urtica dioica)

L’ortie pointe aussi son nez au début du printemps. On peut cueillir les toutes jeunes pousses, donc les pointes d’ortie, les 5 à 10 centimètres du haut, pour les utiliser en infusion, en soupe, en pesto, en épinards, en smoothie vert. On peut en faire des quiches, des farces et des gratins…

Ortie - cueillir au mois de mars
Jeune ortie (urtica dioica)

Lamier (Lamium ssp)

Les différentes espèces de lamier vont aussi sortir dès le mois de mars. Le lamier pourpre (Lamium purpureum), lamier tacheté (Lamium maculatum), lamier blanc (Lamium album) et lamier jaune (Lamium galeobdolon). Tous se mangent. Le plus pratique est de cueillir la pointe, donc les feuilles du haut, pareil que pour l’ortie. On peut la manger crue, cuite, en quiche… Et bien sûr quand les lamiers fleurissent vous pouvez aussi utiliser les fleurs en décoration.

Lamier pourpre - cueillir au mois de mars
Lamier pourpre ( Lamium purpureum)

La ficaire (Ranunculus ficaria)

Quelques mots sur la ficaire qui apparaît dans les sous-bois au mois de mars. On peut utiliser les feuilles de ficaire seulement avant la floraison de la plante. Par contre il ne faut pas en abuser parce qu’elle peut être irritante.

Ficaire - cueillir au mois de mars
Feuilles de ficaire (Ranunculus ficaria)

Tussilage (Tussilago farfara)

Ici j’ai trouvé des fleurs de tussilage. J’en ai juste goûté une parce qu’il n’y avait pas énormément de fleurs. Peut-être que chez vous il y en a plus et vous pourrez en intégrer dans la salade.

Tussilage - cueillir au mois de mars
Fleurs de tussilage (Tussilago farfala)

Les jeunes feuilles d’arbres

Vous savez peut-être que certaines toutes jeunes feuilles peuvent être mangées quand elles éclosent juste. C’est le cas de l’aubépine (Crataegus monogyna et Cratagus leavigata) dont vous pouvez manger les jeunes feuilles, du merisier (Pruus avium), du cerisier de Sainte Lucie (Prunus mahaleb), du bouleau (Betula alba), du hêtre (Fagus sylvatica) et de l’érable (Acer platanoides). Mangez-les vraiment quand c’est encore tout jeune parce que quelques semaines plus tard ça va être coriace et beaucoup mois agréable à manger, plus tanniques aussi.

Feuilles d'aubépine monogyne
Feuilles d’aubépine monogyne (crataegus monogyna)

Le tilleul (Tilia cordata, Tilia platyphyllos, Tilia vulgaris)

Il y a une exception, c’est le tilleul. Les feuilles de tilleul sont très bonnes quand elles sortent juste. Mais même encore des semaines plus tard on peut se faire des salades de feuilles de tilleul. Leur texture reste agréable grâce aux mucilages qu’elles contiennent.

Feuilles de tilleul - photo Nathalie Deshayes
Feuilles de tilleul (Tilia vulgaris)

Le prunellier (Prunus spinosa)

Au mois de mars nos prunelliers vont commencer à fleurir avant même de faire des feuilles. Vous pouvez utiliser les fleurs pour parfumer des desserts et des boissons. Cela donne un petit goût d’amande très agréable.

Fleur-de-prunellier-photo-Andreas-Rockstein
Fleurs de prunellier (Prunus spinosa) -photo Andreas Rockstein

Les jeunes pousses de houblon (Humulus lupulus) et de renouée du Japon (Reynoutria japonica)

Au mois de mars aussi bien le houblon que la renouée du Japon commencent à pousser. Ils font partie de familles botaniques complètement différentes mais je les mentionne ensemble car ce sont les jeunes pousses dont on peut se servir. Elles se préparent comme des asperges. Les pousses de renouée du Japon sont acidulées, les pousses de houblon plus amères.

Houblon - Cueillir au mois de mars
Pousses de houblon (Humulus lupulus) – photo Andreas Rockstein
Pousses de renouée du Japon - cueillir au mois de mars
Pousses de renouée du Japon (Reynoutria japonica) – photo Andreas Rockstein

Cueillette de racines : Pissenlit (Taraxacum officinale), Bardane (Arctium lappa) et Benoite urbaine (Geum urbanum)

Tôt au mois de mars, vous allez encore pouvoir ramasser quelques racines. Par exemple les racines de pissenlit, les racines de bardane ou les racines de benoite urbaine. Alors il faut vraiment le faire tôt au mois de mars parce que plus les plantes développent de feuilles voire des fleurs plus la plante tire sur les réserves de la racine. Et les racines vont être moins charnues, moins fraîches au fur et à mesure. Avec les racines de pissenlit et de bardane, on peut se faire des poêlées et les racines de benoite urbaine servent à parfumer aux plats. Elles ont un goût de clou de girofle.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Limonade de fleurs de sureau
Racines de benoite - cueillir au mois de mars
Racines de benoite urbaine (Geum urbanum)

Maintenant je vais vous parler de quelques pousses, donc les jeunes feuilles de plantes qui commencent à pousser au printemps mais que l’on va retrouver plus tard aussi dans l’année.

Petite pimprenelle (Sanguisorba minor)

On va pouvoir trouver des feuilles de pimprenelle par exemple, au goût de concombre.

Feuilles de pimprenelle - cueillir au mois de mars
Feuilles de petite pimprenelle (Sanguisorba minor)

Achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Des feuilles d’achillée millefeuille un peu plus amères mais très aromatiques en même temps.

Feuilles d'achillée millefeuille - cueillir au mois de mars
Feuilles d’achillée millefeuille (Achillea millefolium)

Grande berce (Heracleum sphondylium) et panais (Pastinaca sativa)

Des feuilles de grande berce qui ont un goût qui se situe entre le céleri et la carotte. Des feuilles de panais, de la même famille.

Jeunes feuilles de berce - cueillir au mois de mars
Jeunes feuilles de berce (Heracleum sphondylium)

Cerfeuil des bois (Anthriscus sylvestris)

Des feuilles de cerfeuil des bois. Même au mois de mars, peut-être que vous allez déjà pouvoir ramasser quelques tiges. On peut les éplucher et les croquer. C’est légèrement sucré, c’est très bon. Mais pour le cerfeuil des bois attention aux confusions !

Feuilles de cerfeuil des bois - cueillir au mois de mars
Feuilles de cerfeuil des bois (Anthriscus sylvestris)

Lierre terrestre (Glechoma hederacea)

Au mois de mars on va aussi trouver les jeunes pousses de lierre terrestre qui vont peut-être même commencer à fleurir. Ça c’est très aromatique. Vous allez pouvoir vous en servir pour aromatiser des boissons, des desserts, des fromage blancs aux herbes, des gratins. C’est vraiment une plante aromatique intéressante.

Lierre terrestre - cueillir au mois de mars
Lierre terrestre (Glechoma hederacea)

Gaillet gratteron (Galium aparine)

On va aussi trouver les jeunes pousses de gaillet gratteron. Vous savez, c’est cette plante qui s’accroche aux vêtements. Quand elle est encore toute jeune on peut en cueillir les pointes et les intégrer dans une salade ou alors les faire cuire dans une poêlée de légumes.

Gaillet-gratteron-jeunes-pousses
Gaillet gratteron (Galium aparine)

Le plantain (Plantago lanceolata)

A ne pas oublier le plantain avec son goût de champignon. Ici les feuilles de plantain lancéolé que j’aime beaucoup utiliser en pesto. On peut aussi manger les inflorescences en bouton qui ont un goût prononcé de champignon. On peut les faire revenir à la poêle ou alors les intégrer crus en salade.

Plantain lancéolé, plantago lanceolata
Plantain lancéolé, plantago lanceolata

Trèfle des prés (Trifolium pratense)

On peut cueillir des feuilles de trèfle en petite quantité. Ça devient vite coriace mais dans des salades de printemps vous pouvez en mettre quelques-unes.

Trèfle des prés - cueillir au mois de mars
Trèfle des prés (Trifolium pratensis)

Bourse à pasteur (Capsella boursa pastoris)

On va également trouver notre bourse à pasteur avec les jolies rosettes de feuilles que vous allez pouvoir mettre dans les salades.

Bourse à pasteur - cueillir au mois de mars
Bourse à pasteur (Capsella boursa pastoris)

Pulmonaire (Pulmonaria officinalis)

On trouve également des feuilles de pulmonaire dont vous pouvez faire de bons beignets.

Pulmonaire - cueillir au mois de mars
Pulmonaire (Pulmonaria officinalis)

Pousses d’épicéa (Picea abies)

Et je vais finir sur l’épicéa dont vous pouvez cueillir les jeunes pousses. Elles ont un goût citronné et on peut en aromatiser des salades ou alors des boissons et des sirops.

Jeunes pousses d'épicéa - cueillir au mois de mars
Jeunes pousses d’épicéa (Picea abies)- photo Peter Stenzel

Quelles plantes trouvez-vous chez vous au mois de mars ?

Voilà ma liste de plantes à cueillir au mois de mars. Je suis certaine qu’elle n’est pas exhaustive. Je serais heureuse si vous mettiez en commentaire quelles plantes vous trouvez chez vous au mois de mars. Indiquez le nom de la plante et la région !

J’espère que je vous aurai donné quelques idées de cueillettes. Préparez vos paniers, bientôt il y a aura des plantes à cueillir partout !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  
    7
    Partages
  •  
  •  
  • 7

17 thoughts on “Quelles plantes cueillir au mois de mars ?

  1. Alors, Nathalie, quelle richesse! Ici, sur l’arc lémanique, j’ai presque trouvé toutes les plantes que tu mentionnes: ortie, pissenlit, lierre terrestre, gaillet gratteron, lamier, pimprenelle, pâquerette, primevères acaules, mouron des oiseaux, ciboulette sauvage (tiges cylindriques, pas comme l’ail des vignes, ça a aussi un peu un autre goût), oseille, plantain – mais les arbres n’ont pas encore débourré, donc pas encore de jeunes feuilles. Les racines, j’ai essayé celles de pissenlit, mais je ne les ai pas trouvées transcendantes. Si une fois je n’ai rien d’autre à manger??? Merci en tout cas pour ce feux d’artifice! qu’est-ce que ça va être quand tout va commencer à pousser!

  2. Bonjour .
    En plus de pas mal de plantes citées (ortie, début du lamier pourpre, violettes, pâquerettes, début du pissenlit et du plantain, trèfle , primevère (pour l’instant je mange les feuilles des primevères cultivées, l’officinale n’est pas encore sortie), premières feuilles d’ail des ours ; ici on recommence à trouver pas mal d’oseille sauvage 😍. Qu’est ce que c’est bon ! C’est vraiment une de mes plantes sauvages préférées !
    Les « bourgeons » (principalement de sapin , ici, nous avons un GRAND sapin blanc, et d’épicéa ne sont pas encore sortis. Nous les attendons avec impatience 😉.
    Merci pour tous ces beaux articles et bonne journée.
    Isabelle

  3. C’est un superbe article, riche et complet ! Merci beaucoup. J’ai encore beaucoup de choses à découvrir mais n’étant pas très sûre de moi, j’ai toujours peur de confondre. Ici c’est encore un peu tôt, nous sommes au moment des perce-neiges 😁 mais j’ai hâte de prospecter les champs et forêts !

      1. Est-ce que je peux en profiter pour vous demander quel livre de reconnaissance vous conseillez pour les cueilleurs débutants ? Je connais les plus communes : pissenlit, ortie, lamier, plantain, mouron, ail des ours…. Mais j’aimerais approfondir mes connaissances.

  4. Pour ma part, j’ai hâte de retrouver l’ail des ours dans les sous-bois. Ici, dans la forêt viennoise, il ne devrait plus tarder. Je suis vraiment épatée de voir que le printemps n’est pas seulement un vrai plaisir pour les yeux, mais aussi pour les papilles. Quelle richesse dans la nature !
    Amicalement
    Valérie

  5. C’est fascinant de savoir tout ce que l’on peut manger. J’ai fait beaucoup de randonnées et je cherche des moyens de me nourrir directement de l’environnement dans lequel je suis. Est-ce que vous allez faire un article sur les baies ?

    En tout cas, je m’abonne à votre blog, et bravo pour votre contenu. Il faut que j’apprenne à exercer mon oeil pour reconnaître les plantes sur mon chemin.

  6. Merci pour cet article complet et qui donner envie de tout goûter! J’habite en Provence et je sais que je peux déjà trouver bon nombre de ces plantes (tilleul, pissenlit, violettes, orties, pâquerettes, plantain, ail des vignes, achillée millefeuille, lierre, trèfle…). Je ne sais pas si je peux trouver les autres par ici, mais je garde ton article à portée de main pour ma prochaine promenade! J’adore utiliser les plantes locales dans ma cuisine, ça renforce mon lien avec ce terroir que j’aime tant. Et cela crée une belle palette de saveurs originales et colorées!

  7. Bonjour Nathalie et merci encore une fois pour cet article,
    Est-ce que les feuilles de tous les érables sont comestibles ?
    Merci d’avance pour votre réponse

  8. Bonjour, merci pour cette article très intéressant encore une fois ! Une mine d’or.
    Je m’étonne par contre qu’il ne soit pas fait mention de l’échinococcose, maladie grave que l’on peut attraper surtout en ramassant des plantes au ras du sol et manger cru en salade.
    Peut-être que cela dépend des régions ? Ici en Franche Comté on doit y faire attention.
    Bonne journée à vous

    1. Bonjour Jennifer,
      Il y a plusieurs règles de base à respecter quand on cueille et je ne peux malheureusement pas en parler dans chaque vidéo.
      L’échinococcose est en effet une maladie présente dans l’Est de la France et un peu dans le Massif Central. Elle peut être transmise par les chiens, les chats et les renards. C’est pourquoi on incrimine parfois les myrtilles et les fraises des bois ainsi que les plantes poussant au ras du sol. Il n’y a pas lieu de paniquer, le nombre d’infections à l’échinococcose en France est très faible (moins de 40 cas par an) et elle touche surtout des propriétaires de chiens et de chats. Personnellement je relativise en me disant que les renards se baladent bien aussi la nuit dans des champs de salade. Alors pourquoi faire la différence entre la laitue que j’achète chez le maraîcher et le pissenlit qui pousse juste à côté ?
      La règle de base est simple : si vous avez un doute, faites cuire ! La cuisson tue le parasite.

  9. J’ajouterai les toutes jeunes pousses de consoude, la chicorée sauvage qui pointe, un délice, et le laiteron maraiché aux jeunes pousses tendres et savoureuses..
    Bon app’ à tous!

Laisser un commentaire