coquelicot fleur - photo bpmm

Sirop de coquelicot

Les sirops aux fleurs sont à la mode et arrivent dans bien des étales de boutiques « artisanales ». Mais attention aux ingrédients ! Combien de fois j’ai été déçue en examinant l’étiquette d’un sirop de coquelicot, de rose ou de violette : colorants, arômes, acidifiants… Parfois il n’y a pas une trace de vraie fleur dans ces mixtures. Alors mieux vaux aller soi-même à la cueillette et préparer le sirop soi-même.

Limonade, gelée et sirop de coquelicot
Limonade, gelée et sirop de coquelicot

Tout le monde connaît le coquelicot, le reconnaître ne sera pas difficile. C’est une plante annuelle de 20 à 80 cm de hauteur qui pousse souvent en groupes et que l’on aime pour ses fleurs d’un rouge écarlate. Observer un champs de céréales parsemé de fleurs de coquelicot est un spectacle plein de poésie.

Reconnaître le coquelicot

Au printemps, le coquelicot forme d’abord une rosette de feuilles poilues. La floraison peut commencer au mois d’avril et s’étend jusqu’en septembre. Les fleurs ont 2 sépales poilus et 4 pétales rouges (souvent noirs à la base). Les étamines portent un pollen noir. Les fleurs se tiennent au bout de tiges non ramifiées et couverts de poils hirsutes. La floraison de chaque fleur est très éphémère. Reste alors une capsule à couvercle qui renferme de nombreuses petites graines noires à maturité.

coquelicot fleur - photo bpmm
Fleur de coquelicot – photo bpmm

A part le sirop de fleurs de coquelicot, on peut faire plein de choses avec le coquelicot ! J’en parle dans la vidéo qui suit.

Est-il dangereux de consommer du coquelicot ?

Le coquelicot fait partie de la famille des papavéracées comme le pavot somnifère avec lequel est fabriqué l’opium. Est-il dangereux de consommer du coquelicot ? Je réponds à la question dans la vidéo :

Sirop de coquelicot

Ingrédients

  • 50 g de pétales de coquelicot
  • 500 ml d’eau
  • le jus d’un demi citron
  • 500 g de sucre

Préparation

Porter l’eau à ébullition et verser sur les pétales de coquelicot. Laisser infuser pendant au moins 3 heures voire une nuit. L’infusion est alors toute noire. Filtrer.

Ajouter le jus de citron. L’infusion va s’éclaircir et prendre une magnifique couleur rouge.

Verser dans une casserole, ajouter le sucre et bien mélanger. Chauffer jusqu’à ce que le sucre soit complètement dissout.

Pour une meilleure conservation, verser le sirop chaud dans des bouteilles stériles, les fermer et les retourner immédiatement pour former un vide d’air. Laisser refroidir et stocker au frais.

Une fois ouvert, consommer le sirop en l’espace de trois semaines maximum.

Sirop de coquelicot et fleur

Il ne reste plus qu’à cueillir !

C’est tout simple, non ?

Le plus long est de cueillir les pétales mais c’est aussi un tel plaisir ! Souvent le coquelicot pousse en colonie sur une étendue assez grande et dans ce cas, cela peut aller assez vite.

Attention par contre aux champs traités aux pesticides. Même si l’apparition du coquelicot est un signe que l’agriculteur en utilise moins de quantités, ça ne veut pas dire qu’il n’y en ait pas…

Souvent les fleurs ont la visite de plein de petites bêtes noires. De souffler sur les pétales en chasse déjà une partie. Mais en rentrant chez moi après la cueillette j’étale les pétales sur un plateau et j’attends que les bêtes s’envolent. Cela marche assez bien.

Pétales de coquelicot

Comment utiliser le sirop de coquelicot ?

Bien sûr vous pouvez utiliser le sirop de coquelicot de façon classique avec de l’eau. Mais il peut aussi servir à aromatiser et colorer de nombreuses autres boissons : un kir au coquelicot, un cocktail (avec ou sans alcool) au coquelicot… goûtez et créez !

Vous pouvez aussi le servir avec du yaourt ou du fromage blanc nature, aromatiser et colorer une crème chantilly avec le sirop de coquelicot ou l’utiliser dans des pâtisseries.

Pur, le sirop de coquelicot a longtemps servi comme remède contre la toux et comme calmant pour mieux dormir. Pour aller plus loin sur les propriétés médicinales, vous pouvez consulter cet article d’Altheaprovence.

Je vous ai promis la recette de la gelée de coquelicot en bonus. La voilà, c’est simplissime :

Gelée de coquelicot

Gelée de coquelicot

Ingrédients

  • 250 ml de sirop de coquelicot
  • ½ cuillerée à café d’agar agar

Préparation

Bien mélanger l’agar agar au sirop de coquelicot et porter à ébullition.

Verser chaud dans des bocaux stérilisés, fermer le couvercle et retourner pour former un vide d’air.

En refroidissant, le liquide se gélifie.

A vous de préparer votre sirop de coquelicot !

Je vous avais dit que ce n’est pas compliqué ! Cette gelée peut vous servir sur vos tartines et votre brioche du matin. Elle peut aussi créer des notes de décoration sur de nombreux desserts.

Maintenant c’est à vous de jouer ! Dites-moi en commentaire ce que ça a donné pour vous. 😊 Et si vous n’avez pas encore téléchargé mon livret de 10 recettes aux plantes sauvages, c’est le moment…. C’est juste en dessous de l’article !

Champs de papaver rhoeas
Champs de coquelicots – photo Gerwin Filius

Transcription du texte de la vidéo

Bonjour. Est-ce que vous avez déjà goûté à du vrai sirop de coquelicot ? Du sirop de coquelicot où l’arôme et la couleur ne proviennent que des pétales et pas d’arômes ajoutés et de colorants. C’est super bon et ça a une superbe couleur. Et ça vient vraiment uniquement des pétales !

Donc on va sur le terrain, je vous montre un peu tout ce qu’on peut faire avec le coquelicot et on revient et je vous décris la recette du sirop de coquelicot.

Vous connaissez tous le coquelicot. Qu’est-ce qu’il est beau ! ça ne dure pas longtemps les fleurs, les pétales tombent vite… ah beh voilà !

Plante aux nombreuses utilisations

Donc les coquelicots, ça fait partie de ces plantes où on peut quasiment manger tout. ça commence par la rosette de feuilles, même si les feuilles sont assez poilues, on peut les manger. Le mieux c’est, quand elles sont trop poilues, de les faire cuire. Et après on peut manger le bouton floral, on peut manger les fleurs, donc les pétales. On peut les utiliser en décoration dans les salades, on peut en faire des boissons, des sirops, des crèmes desserts…

Et après on peut aussi manger les jeunes capsules. ça en fait c’est vachement bon. Il y a toutes les jeunes graines qui sont dedans, qui sont encore blanches à ce stade là et ça a un petit goût de noisettes fraîches. Et après, bien sûr, on peut manger les graines quand elles sont mûres, les graines noires. Comme les graines de pavot qu’on met dans certains gâteaux ou alors sur les pains. Donc le coquelicot, super plante !

Les pétales de coquelicot sont surtout connus pour aider en cas de toux, pour soulager la toux et puis pour aider à s’endormir.

Est-ce dangereux de consommer du coquelicot ?

Alors après on se pose bien sûr la question : On connaît le pavot, donc c’est la même famille, le pavot dont on fabrique l’opium avec le latex. Donc est-ce que c’est dangereux de consommer le coquelicot ?

Non si vous ne consommez pas des grandes grandes grandes quantités. Donc dans ce cas-là vous pouvez avoir mal au ventre, et on dit qu’il est légèrement hallucinogène. Mais il faut vraiment en ingérer beaucoup. Donc pas de problème si vous voulez vous faire une salade ou une boisson avec les pétales ou utiliser les capsules ou les graines un peu plus tard.

Même avec les graines on peut faire de l’huile. On peut les presser et en fabriquer de l’huile.

Sirop de coquelicot

Pour cueillir les pétales de coquelicot c’est un peu long mais ça vaut le coup. Pour faire deux fioles comme ça de sirop j’ai utilisé 50 g de pétales de coquelicot. Cela correspond à un bol rempli à peu près. Et la recette est toute simple : vous faites une simple infusion, donc vous versez 500 millilitres d’eau chaude sur les 50 g de coquelicots et vous laissez infuser plusieurs heures, une nuit par exemple. Le jus va être tout noir et comme par magie, quand vous ajoutez le jus d’un demi citron ça va devenir rouge pétant, super beau. Et vous avez juste à rajouter 500 g de sucre, a monter un peu en température pour que le sucre se dissolve bien et puis c’est fait ! Vous avez votre sirop.

Je vous mettrais la recette en dessous de la vidéo, le lien pour la recette, et en bonus vous aurez aussi la recette de la gelée de coquelicot.

Si la vidéo vous a plu hésitez pas à la partager et à vous abonner pour être au courant des prochaines vidéos.

Et à très bientôt sur mon blog plantes-sauvages-comestibles.com.

A bientôt !

bouton floral - photo Sybren
Bouton de coquelicot – photo Sybren

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Sirop de coquelicot

  1. Et pour la limonade, comment fait-on ?
    J’ai vu beaucoup de coquelicots cette année, mais hélas, ils sont au bord des champs et des routes, donc, pas question de les cueillir à cause des traitements !
    Peut-on utiliser ceux que l’on sème dans les jardins, est-ce que ce sont les mêmes ?
    Merci pour toutes ces idées intéressantes.

    1. Bonjour, Pour la limonade de coquelicot c’est la même recette que celle de la limonade de fleurs de sureau, sauf que l’on met une poignée de pétales de coquelicot à la place des fleurs de sureau. La recette est ici : https://plantes-sauvages-comestibles.com/limonade-de-fleurs-de-sureau/
      Je ne connais pas assez les différentes variétés de coquelicots ornementales pour vous répondre sur ce point. Mais comme vous j’évite de cueillir les coquelicots d’un champs traité.

  2. 1re récolte après beaucoup de vent ==> à peine 20 g ! La 2e, par temps calme, fut plus abondante, 100 g. Sirop et gelée sont en pot.
    Je vais m’attaquer à la glace au yaourt de brebis et au coquelicot, enfin…, je vais essayer !
    Merci pour vos articles, je suis fan !

Laisser un commentaire