Retour de cueillette de plantes sauvages comestibles
Vidéos

Retour de cueillette

J’ai la chance de vivre en pleine campagne, dans un environnement naturel magnifique. Dès que je sors de chez moi, je tombe sur une multitude de plantes sauvages comestibles. Aujourd’hui, je vous présente ma cueillette au retour d’une marche d’une heure autour de chez moi. Quand on fait de la cueillette, on ne va jamaisLire la suite

Carotte sauvage - photo Sylvia Sassen
Vidéos

Confinement et plantes sauvages comestibles

Nous sommes le 29 mars 2020. Presque la moitié de l’humanité est confinée. – Inimaginable ! Quelqu’un nous aurait dit ça il y a quelques semaines, personne n’y aurait cru. Et pourtant. Ça se passe maintenant et nous le vivons. En vrai. Alors pour protéger nous-mêmes et les autres, on reste à la maison. J’ai laLire la suite

Fleurs de primevère officinale
Défi une semaine une plante un article

La primevère – mangeons du coucou

Les premières primevères sont de sortie ! Bientôt les talus de la région vont être remplis de ces petites fleurs jaunes, souvent appelées coucous. On pourra en parfumer nos desserts et les faire sécher en vue de se préparer des infusions anti-mélancholie. En attendant, j’ai ramassé quelques feuilles et je vous ai préparé une petite recetteLire la suite

Violettes en fleur
Défi une semaine une plante un article, Non classé

La violette odorante

Délicate, discrète, le regard tourné vers le sol, la violette supporte patiemment trombes de pluie, bourrasques et averses de grêle du mois de mars. Quand, lors d’une éclaircie, on ose sortir son nez et faire quelques pas dehors, on se réjouit de l’humble beauté de ces premières fleurs de printemps. Et si on se pencheLire la suite

Gnocchis au lamier tacheté
Défi une semaine une plante un article

Et si on mangeait du lamier…

Le lamier, c’est cette plante qui ressemble à s’y méprendre à l’ortie – mais sans piquer ! Il en existe du blanc, du pourpre, du jaune, du tacheté… et tous se mangent ! En effet, dès qu’ils commencent à fleurir, on se rend compte qu’il s’agit d’une plante bien différente de l’ortie.