Mini crêpes et pâte à tartiner à la poudre d'ortie

Mini crêpes et crème de pois cassés à la poudre d’ortie

Cet été j’ai fait mon stock d’orties séchées. C’est très facile à faire par tout le monde et cela permet, en toute saison, de se servir de l’ortie dans de nombreuses recettes. Ici je vous présente ma dernière réalisation, les mini crêpes aux graines de carotte sauvage avec leur chapeau de crème de pois cassés à la poudre d’ortie.

Ce n’est pas la première ni la dernière fois que je vous parle de l’ortie parce que c’est vraiment LA plante à utiliser. Tout le monde sait la reconnaître, elle pousse toute l’année, elle pousse partout et elle a de nombreuses propriétés. Elle est pleine de vitamines, de minéraux, oligo-éléments et elle est très riche en protéines. Elle aide le corps à se détoxifier, elle le reminéralise même temps… C’est vraiment une super plante à utiliser.  Je vous en parle de façon plus détaillée dans mon article “l’ortie – plante extraordinaire”.

Ortie (urtica dioica) vue plongeante
Ortie (urtica dioica)

Comment fait-on pour faire sécher de l’ortie ?

Déjà le mieux c’est de cueillir l’ortie avant la floraison parce qu’après la floraison son goût change et devient moins agréable. On va cueillir les pointes d’ortie, ça veut dire le haut de la plante (5 à 10 cm), ce qui correspond aux quatre à huit feuilles du haut. On va étaler les pointes d’ortie sur un linge dans un endroit sec, à l’abri de la lumière et bien aéré. C’est important que les feuillent soient à l’abri de la lumière parce que la lumière peut altérer les principes actifs de la plante.

Après quelques jours, les pointes d’ortie sont sèches et vous pouvez les conserver dans un bocal ou dans un sachet en papier. Et surtout mettez toujours les plantes à l’abri de la lumière. On peut alors utiliser les orties ainsi séchées. Pour mes infusions par exemple, j’utilise directement les feuilles séchées, sans autre intervention. Par contre pour les utilisations culinaires je préfère réduire l’ortie en poudre et utiliser directement la poudre d’ortie dans mes plats, c’est plus pratique.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

La poudre d’ortie

Pour faire de la poudre d’ortie, je prends les plantes sèches et je les passe dans un moulin à café. J’utilise pour cela un moulin à café à hélice. On met les feuilles entières puis on les réduit en poudre. Elle se conserve très bien en bocal.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Gaufres aux fleurs de pâquerette

Avec la poudre d’ortie vous pouvez saupoudrer directement vos plats, vous pouvez en mettre au dernier moment dans une soupe, et en ajouter dans différentes préparations culinaires. Vous pouvez même préparer un sel d’ortie en mélangeant de la poudre d’ortie et du sel, avec d’autres aromates par exemple pour faire un sel aux herbes.  Ceci va nous apporter aussi bien le goût de l’ortie que personnellement j’aime beaucoup et aussi ces principes actifs.

Vous avez peut-être remarqué que sur des salons bien-être on peut même trouver l’ortie en poudre comme complément alimentaire. Mais c’est tellement facile de la faire soi même !

Quel est le meilleur moment pour cueillir l’ortie ?

Je vous recommande de cueillir les pointes d’ortie au printemps et en été où l’ortie a le plus de force. On la trouve un peu toute l’année. Même en hiver on peut tomber sur de jeunes pointes d’ortie. Mais celles-ci, je les utilise plutôt fraîches dans un pistou ou une soupe par exemple. Pour conserver l’ortie séchée, je privilégie les orties de printemps ou d’été (tout en cueillant les feuilles avant la floraison), c’est là qu’elle va avoir plus de peps.

Si vous habitez à la campagne et que vous avez de l’ortie autour de chez vous, il suffira de vous faire un stock pour l’hiver. Mais si vous habitez en ville, il peut être intéressant de faire de temps en temps une bonne récolte de pointes d’ortie pour avoir vos feuilles séchées et votre poudre d’ortie à disposition à tout moment.

Pour vous donner une idée d’utilisation de la poudre d’ortie voici ma recette :

Mini crêpes et pâte à tartiner à la poudre d'ortie

Mini crêpes aux graines de carotte sauvage et crème de pois cassés à la poudre d’ortie

Ingrédients

Pour les crêpes :

  • 100 g de farine (j’ai utilisé un mélange de farine d’épeautre et de farine de riz)
  • 1 oeuf
  • une bonne pincée de sel
  • 1 cuillerée à soupe de graines de carotte sauvage
  • environ 250 ml d’eau
Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Flan à la reine des prés et aux noix – coulis de cynorrhodon

Pour la crème de pois cassés

  • 200 g de pois cassés cuits (avec des feuilles de laurier et de la sarriette)
  • 50 g d’huile d’olive
  • 2 cuillerées à soupe de tamari (sauce soja)
  • 2 cuillerées à soupe de poudre d’ortie
  • sel, poivre
  • un peu d’eau pour ajuster la texture si besoin

Préparation

Pour la pâte à crêpes, mélanger l’ensemble des ingrédients jusqu’à obtenir une pâte lisse et fluide. Laisser reposer.

Pour la crème de pois cassés à l’ortie, placer l’ensemble des ingrédients dans le bol du robot. Mixer jusqu’à obtention d’une pâte. Si elle est trop ferme, ajouter un peu d’eau. Elle doit être souple mais se tenir.

Chauffer un peu d’huile dans une poêle. Une fois que la poêle est bien chaude, baisser le feu et verser des ronds de pâte à crêpe d’un diamètre de 5 à 8 cm à l’aide d’une cuillerée à soupe. Cuire une minute de chaque côté. Procéder ainsi avec m’ensemble de la pâte.

Remplir une poche à douille de la crème aux pois cassés aux orties et garnir les mini-crêpes avec un chapeau de cette crème.

Décorer avec des légumes de couleur (ici des carottes bicolores, des brins de plantes ou de fleurs comestibles.

Servir en entrée ou à l’apéritif.

Mini crêpes et pâte à tartiner à la poudre d'ortie

A vous de faire votre stock de poudre d’ortie

J’espère vous avoir donné quelques idées d’utilisation de l’ortie sèche et de la poudre d’ortie afin de vous motiver pour faire votre récolte à la bonne saison. Fraîche l’ortie est excellente, mais pour les moments de creux en hiver, rien de plus simple que de se constituer un petit stock de feuilles séchées !

Pensez à toujours avoir vos gants et un sac avec vous pour la cueillette. 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
    1
    Partage
  •  
  •  
  • 1

Laisser un commentaire