Liqueur de prunelles 2

Liqueur de prunelles

Je ne suis pourtant pas une amatrice d’alcool. Mais la liqueur de prunelles, je la trouve délicieuse ! Elle a un goût très fruité, on y sent de la cerise, de l’amande et un peu de prune. Et sa couleur rouge est très jolie.

Ce n’est pas pour ça que je vais en boire beaucoup; ça reste quand même un alcool fort. Mais en fin d’un repas entre amis quelques gorgées de liqueur de prunelles c’est très sympa. A part ça, je la vois bien dans des recettes pour sublimer un dessert ou un gâteau. On y reviendra à la fin de l’article – une fois que je vous aurais dis comment préparer cette petite merveille.

Les ingrédients pour la liqueur de prunelles

  1. Les prunelles

La liqueur de prunelles se prépare à partir des fruits du prunellier (Prunus spinosa) qu’on appelle aussi épine noire. Cet arbrisseau est très répandu en Europe. Il se trouve dans les haies, en lisière de forêt et il s’installe volontiers dans les friches.

C’est le premier arbrisseau à fleurir au printemps et d’ailleurs je parfume des crèmes dessert avec ses fleurs (voir l’article sur les fleurs de prunellier). En mai/juin j’utilise ses jeunes pousses pour préparer le vin d’épine, des sirops et sorbets. Et puis en automne on peut se réjouir de ses prunelles, petites prunes rondes et bleues.

Si quelqu’un veut avoir une démonstration du mot « astringent » il suffit de lui donner à manger une prunelle avant les gelées. Tous les tissus de la bouche se rétractent, voilà ce qui veut dire « astringent ». Pour que disparaisse ce phénomène – ou au moins qu’il soit atténué – et qu’on puisse manger les prunelles avec plaisir il faut les cueillir après les gelées.

Par contre, pour notre liqueur de prunelles il n’est pas nécessaire d’attendre les gelées ni d’utiliser l’astuce de passer les prunelles au congélateur pour simuler les gelées. Dans la fabrication de la liqueur de prunelles les prunelles fraîches non gelées font très bien l’affaire. La liqueur a une très légère astringence mais on ne la sent quasiment pas.

(Voir aussi mes recettes de gâteau au noix et à la compote de prunelles et les prunelles lactofermentées.)

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Tarte aux fraises et aux fleurs d'acacia

2. L’alcool

Les liqueurs se préparent avec de l’eau de vie à au moins 40°. Ici j’ai tout simplement utilisé de l’alcool pour fruits que vous trouvez dans tous les supermarchés. C’est un alcool neutre qui est utilisé pour faire des griottes à l’eau de vie etc.

Vous pouvez aussi utiliser de l’eau de vie du bouilleur de cru de votre campagne qui distille de la goutte à partir des poires, des prunes ou des mirabelles du coin. Votre liqueur aura la petite note de ces fruits en plus de la prunelle.

Sinon, la vodka se prête bien à ce genre de préparation parce qu’elle est neutre en gout.

3. Le sucre

J’ai tout simplement utilisé du sucre blond de canne. Si vous utilisez du sucre roux ou du sucre blanc il doit y avoir une légère différence sur le goût mais je ne pense pas qu’elle soit significative.

4. Optionnel : des épices

D’ajouter des épices (cannelle, clou de girofle, badiane…) à la liqueur de prunelles est une option. Personnellement, je trouve le goût des prunelles nature tellement agréable que je ne vois pas la nécessité d’ajouter des épices mais ça peut être une variante si vous aimez ces saveurs plus complexes.

5. Optionnel : des noyaux de prunelles concassés

Le goût d’amande et de cerise de la liqueur de prunelles vient surtout du noyaux des prunelles. En leur centre, ils abritent la graine, qu’on appelle souvent « amande » car elle a un goût d’amande amère. C’est justement ce goût là qui diffuse dans notre liqueur.

Si vous voulez faire la liqueur en peu de temps, disons en une à 3 semaines, je vous conseille d’ajouter à votre macération des noyaux de prunelle concassés. Cela permettra que les saveurs diffusent plus rapidement dans l’alcool. Mais si vous avez le temps et que vous faites une macération longue (6 semaines à 3 mois) ceci n’est pas nécessaire.

L’acide cyanhydrique des noyaux

Vous savez sûrement que les amandes amères contiennent de l’acide cyanhydrique qui est une substance très toxique. Les « amandes » des noyaux de prunelle (en fait, en termes botanique il s’agit de la graine), comme celles des prunes, des abricots, pêches et des cerises en contiennent également. Il ne faut pas en manger en grande quantité.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  La primevère - mangeons du coucou

Mais ne vous inquiétez pas, dans notre liqueur il n’y a que des quantités infimes qui sont sans problème éliminés par le corps.

Voici enfin les proportions pour la fabrication de notre liqueur : 

Liqueur de prunelles

Ingrédients

  • 750 g de prunelles
  • 1 litre d’eau de vie à 40°
  • 250 g de sucre

Préparation

Equeuter les prunelles et les écraser grossièrement avec une spatule ou une fourchette.

Remplir un bocal de ces prunelles. Verser le sucre et l’alcool. Remuer afin de dissoudre le sucre.

Stocker dans un endroit frais pendant 6 semaines à 3 mois et remuer de temps en temps (toutes les 1 à 2 semaines).

Filtrer à travers un tamis. Embouteiller et déguster.

Il n’y a vraiment rien de bien compliqué. Il faut juste avoir un peu de patience avant de déguster.

Quelles recettes pour utiliser la liqueur de prunelles ?

Avec sa saveur de cerise et d’amande la liqueur de prunelles est parfaite dans une panna cotta. Dans toutes les recettes dans lesquelles vous aimez ajouter un peu de rhum ou de kirsch la liqueur de prunelles peut trouver sa place : une crème anglaise, une forêt noire, une compote de cerises pour accompagner une gaufre en été, une salade de fraises, un tiramisu aux framboises, une compote d’abricots à la liqueur de prunelles que vous servez avec une glace vanille, un cake etc…

Je ne cuisine plus trop la viande mais je vois bien la liqueur de prunelles pour déglacer une volaille, un magret de canard par exemple ou pour parfumer une farce. Un petit verre dans une sauce pourra bien arrondir son goût.

Voilà les idées que cette belle liqueur m’inspire mais vous en aurez sûrement bien d’autres une fois que vous y aurez goûté !

N’hésitez pas à explorer les autres recettes que nous offre le prunellier depuis le tout début du printemps jusqu’en hiver. Il suffit de suivre les liens dans l’article.

Bonne cueillette et bonne expérimentation !

Bocal de prunelles

Partager l'article :

5 thoughts on “Liqueur de prunelles

  1. Bonjour Nathalie
    Je viens de regarder votre vidéo et je me demandais si je pouvais utiliser les baies de myrte à la place des baies de prunelier
    Je vous souhaite à nouveau une excellente année 2022 pleine de bonheur
    Cdt
    Henriette

  2. merci beaucoup pour cet article! toujours super intéressant et inspirant…
    J’ajouterais bien des prunelliers à ma haie bocagère, pour les fleurs laxatives douces surtout!
    Mais pourquoi pas tester la liqueur, pour le fun ^o.0^

  3. Bonjour je vais tenter une première pour moi , il y a beaucoup de plantes etc dans la nature qui sont commestible ossi pr autres mais difficile de s y reconnaître je pense vs suivre régulièrement et apprendre merci bonne continuation

Laisser un commentaire