Chai aux racines de benoite

Chai aux racines de benoite

L’hiver j’aime bien me réchauffer avec une bonne boisson chaude et réconfortante aux plantes sauvages, comme ici avec mon chai aux racines de benoîte. C’est une plante dont les racines ont un goût de clou de girofle, idéale pour préparer un bon chai !

Dans cet article je vais d’abord vous décrire brièvement la benoîte pour que vous puissiez la reconnaître et je vais vous donner la recette du chai à la racine de benoîte.

Reconnaître la benoîte urbaine

L’hiver est le meilleur moment pour cueillir les racines de benoîte. Son nom latin est Geum urbanum, en français on l’appelle benoîte urbaine ou benoîte commune. C’est une plante de  30 à 80 cm de hauteur qui pousse dans les sous-bois, sous les haies et en lisière de forêt.

En hiver on voit ses feuilles en rosette qui sont assez faciles à reconnaître. Chaque feuille est divisée en plusieurs folioles, les premières étant petites et la foliole terminale grande et divisée en trois. Souvent ce n’est que cette foliote terminale qui dépasse des feuilles mortes sous les arbres. Alors dégagez un peu la rosette entière et vous allez découvrir l’aspect caractéristique des feuilles entières.

Feuilles de benoite en rosette
Feuilles de benoite urbaine en rosette

D’avril à juin les fleurs de la benoîte s’épanouissent. Elles ressemblent beaucoup aux fleurs de fraisier mais leurs pétales sont jaunes. Les deux plantes font partie de la famille des Rosacées : 5 pétales colorées (jaune pour la benoîte) et 5 sépales vertes juste en-dessous.

Fleur de benoite - photo Bob Knight
Fleur de benoite – photo Bob Knight

Des racines au parfum de clou de girofle

La particularité des racines de benoîte c’est qu’elles ont une odeur et un goût de clou de girofle. Quand vous observez bien la partie souterraine vous avez d’abord à la base une racine épaisse et assez dure. Ce n’est pas cette partie-là que l’on va utiliser en cuisine car elle est peu parfumée. Ce qui nous intéresse ce sont les petites racines fines et allongées. Car ce sont elles qui ont ce délicat parfum de clou de girofle.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  La pariétaire - plante sauvage comestible méconnue

Lors de votre cueillette choisissez de préférence de belles et grosses rosettes de feuilles. Déterrez les racines à l’aide d’une fourche-bêche ou d’une petite pelle. Les grosses rosettes sont généralement bien plus riches en racines que les petites.

Racines de benoîte lavées
Racines de benoîte lavées

Avant de les utiliser, je leur fait faire une bon bain dans de l’eau propre qui ne le reste pas longtemps… Une fois que le plus gros de terre est parti, je prends une brosse à légumes pour donner une petit coup de nettoyage. Je rince bien et les racines sont prêtes à être utilisées. Vous pouvez aussi, à ce stade, les faire sécher pour un usage ultérieur.

Racines de benoîte, cannelle et fruits de berce commune
Racines de benoîte, cannelle et fruits de berce commune

Chai aux racines de benoîte

La recette du chai aux racines de benoite est toute simple. J’utilise du lait végétal (ici du lait d’avoine) mais vous pouvez prendre le lait de votre choix.

Notre mélange d’épices est constitué de racines de benoîte, de cannelle et de gousses de cardamome, pour se rapprocher du goût du chai. Mais j’aime remplacer la cardamome par des fruits de berce commune qui ont un goût épicé qui rehausse bien celui du chai.

Chai aux racines de benoite

Ingrédients

  • 500 ml de lait d’avoine (ou autre lait de votre choix)
  • 2 cuillerées à soupe de racines de benoîte nettoyées et hachées
  • 1 bâton de cannelle coupé en petits morceaux (cela permet de mieux faire sortir les arômes)
  • 3 – 4 gousses de cardamome ou une vingtaine de fruits de berce séchés (pour en savoir plus voir mon article sur la berce commune).
  • Optionnel : 1 cuillerée de sucre ou de miel
Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Tiges de bardane et sauce pimprenelle

Préparation

Bien nettoyer les racines et les hacher. Couper le bâton de cannelle en morceaux. Si vous utilisez des gousses de cardamome ouvrez-les.

Porter le lait à ébullition.

Ajouter les racines de benoîte hachées, le bâton de cannelle en morceaux et les gousses de cardamome ou les fruits de berce.

Faire bouillir à petit feu pendant 10 à 15 minutes.

Filtrer.

Si vous aimez une saveur un peu plus sucrée ajoutez le sucre ou le miel et profitez de la chaleur et de la rondeur de cette boisson réconfortante !

Chai aux racines de pissenlit - mode portrait

Si vous cherchez une autre idée de boisson chaude aux plantes sauvages allez voir celle du cappuccino aux racines de pissenlit. 😉

(Vous trouvez la collection de mugs au motifs de Loire chez mon amie Ceeloo de Hissez Haut, graphiste talentueuse et de coeur.)

Partager l'article :

One thought on “Chai aux racines de benoite

Laisser un commentaire