Café de glands

Café de glands

Pendant que je suis en train d’écrire ces lignes, je bois à petites gorgées un bon café de glands bien chaud. A l’aspect ce café est un peu plus clair que le vrai café. Au goût je retrouve la saveur torréfié du café, un peu d’amertume comme dans le vrai café et la rondeur du gland qui rappelle la chicorée ou le café de céréales. Vous voulez savoir comment préparer cette boisson à partir de glands ramassés en forêt ? Je vous explique tout ci-dessous.

De la forêt à la tasse

Déjà, je vous rassure, il n’y a pas besoin de soumettre les glands à une longue procédure de lessivage des tanins. Pour le café de glands il n’est pas nécessaire de les retirer par des cuissons successives ou un à l’aide de l’eau courante. (Alors que ceci est nécessaire si vous voulez manger les glands, pour plus s’infos voir cet article.)

Pour préparer le café de glands vous pouvez utiliser les fruits de n’importe quelle espèce de chêne. J’utilise ici le chêne rouvre (aussi apellé chêne pédonculé, Quercus robur), qui est le chêne le plus répandu en Europe.

Bienfaits du café de glands

Le café de glands ne contient pas de caféine. Il peut alors être bu par des personnes sensibles à la caféine ou qui doivent en réduire la consommation.

Ce café ne contient pas non plus de gluten comme c’est la cas de certains succédanés de café à base de céréales.

Le café de glands aurait, par le passé, été conseillé pour traiter les diarrhées et certaines affections de l’estomac et des intestins  mais je n’ai pas trouvé assez d’informations sur le sujet pour vous en parler précisément.

En tout cas, vu sa forte teneur en tanins, il est déconseillé de boire des litres de café de glands tous les jours. C’est comme pour le vrai café et tout le reste… il ne faut abuser de rien !

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Cueillette de début d'automne - le petit printemps !

Vous pouvez réduire la teneur en tanins en utilisant une des méthodes de lessivage que j’ai testés (ici la méthode la plus écologique) mais du coup votre café de glands aura un peu moins le goût du vrai café car il aura perdu son amertume.

Une année à glands ?

On dit que les chênes fructifient tous les 2 à 7 ans. C’est à dire que le même chêne va se reposer une ou plusieurs années après avoir produit des glands à l’automne. Il s’est trouvé que l’année dernière, dans ma région (Centre), quasiment tous les chênes se sont mis à fructifier. C’était l’abondance… on marchait sur des tapis de glands. De beaux glands bien fermes et grands.

Cette année, c’est repos pour tout le monde… Les glands sont très rares et les seuls que j’ai trouvés étaient véreux. Dommage. Pour trouver des glands cette année, il faudrait que je me rende dans l’ouest du pays. Grâce à vos messages (merci !) j’ai appris qu’en Bretagne, en Charente et autour de Toulouse les glands de chêne sont abondants cette année.

Utiliser des glands séchés

Mais en fait, j’ai encore quelques glands en stock. Il se trouve qu’à l’automne dernier j’en avais ramassé tellement que je ne pouvais tous les transformer de suite. Je les ai alors tout simplement étalés sur un plateau que j’ai mis sur une étagère. Et les glands ont très bien séchés ! En prévision de leur transformation au cours de l’hiver je les avais mis dans un bocal… et je les ai retrouvé un an plus tard. 😆

Et ils sont toujours bons ! Pour les réhydrater, je les fais tout simplement tremper dans de l’eau pendant une nuit et je les utilise comme des glands frais. J’ai bien fait finalement, de les oublier au fond du placard…

Alors venons à notre café de glands. Je le prépare à partir de glands frais (ou cette fois-ci à partir de glands séchés et réhydratés) qu’il faut éplucher, hacher, torréfier et moudre. Allons voir ça dans le détail.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Fruits d'ail des ours au vinaigre

café de glands

Café de glands de chêne

Vous avez besoin de

  • glands de chêne
  • un couteau
  • une planche à découper
  • une poêle et une spatule
  • un moulin à café ou un mortier

Préparation

Assurez-vous que les glands n’ont pas de trous, ce qui indiquerait la présence de vers. Les glands doivent être bien fermes. Pour laver les glands et trier en même temps ceux qui sont abîmés versez de l’eau sur les glands et retirez ceux qui flottent, ce sont les glands en mauvais état.

Epluchez les glands à l’aide d’un couteau et grattez la petite pellicule marron qui se trouve autour des « noix de glands ».

Hachez grossièrement les glands épluchés à l’aide du couteau et de la planche à découper. Vous pouvez aussi couper tout simplement les « noix de glands » en rondelles.

Pour torréfier les glands chauffez la poêle à sec. Versez les glands hachés et remuez constamment afin que les glands ne noircissent pas trop sur certains côtés. Les glands doivent avoir une couleur marron foncé, ils ne doivent pas carboniser.

Attention, une fois le feu éteint sous la poêle celle-ci peut continuer à chauffer !

Versez les glands torréfiés dans le moulin à café (ou le mortier) et réduisez en poudre.

Voilà, votre poudre à café de glands est prête !

Pour préparer votre café à base de cette poudre il faut compter une cuillerée à café bombée de poudre de café de glands pour une tasse de 200 à 250 ml.

Le plus simple est de préparer le café comme une infusion : vous versez de l’eau chaude sur la poudre, vous laissez infuser 5 à 10 minutes et vous filtrez.

Café de glands

Partager l'article :

4 thoughts on “Café de glands

  1. Bonjour! Merci pour la recette. Il y a un bois avec des chênes à une quinzaine de km de chez moi. J’y passerai lancer un coup d’oeil quand il fera beau (ce temps pisseux en Belgique)!!!
    Je vous dirai à ce moment-là…
    Tchao,
    Bertrand

  2. Très intéressant ton article… ici en Angleterre, il y a tant de chênes que je me demandais si on pouvait utiliser les glands dans une préparation « comestible » (à part les donner aux cochons !) Merci pour le conseil 👍

Laisser un commentaire