Utiliser le cynorrhodon

Comment utiliser le cynorrhodon ?

Peut-on cueillir et utiliser le cynorrhodon (ou « gratte-cul ») encore ferme ou faut-il attendre les gelées ? Comment faire pour préserver la vitamine C dont il est jusqu’à 25 fois plus riche que les agrumes ? Vous trouvez les réponses dans la vidéo ci-dessous :

Transcription texte de la vidéo :

Fruit du rosier sauvage

Bonjour c’est nathalie du blog plantes-sauvages-comestibles.com. Je suis ici devant un magnifique rosier sauvage, un églantier, « Rosa canina » avec les cynorrhodons qui sont mûrs maintenant et qu’on peut trouver pendant tout l’hiver et dont on peut se régaler.

Les cynorrhodons sont les « faux-fruits » de la rose sauvage. « Faux » fruits parce qu’en fait les vrais fruits ce sont les graines (akènes) qui sont à l’intérieur.

Le fruit le plus riche en vitamine C

Ceci est le fruit le plus riche en vitamine C que nous avons chez nous. Il est jusqu’à 25 fois plus riche en vitamine C que les agrumes, alors c’est pour vous dire ! On peut vraiment se faire des belles cures de vitamine C avec le cynorrhodon.

Utiliser le cynorrhodon avant ou après les gelées ?

Dans beaucoup de livres vous allez trouver qu’il faut attendre les gelées pour cueillir le cynorrhodon. Parce que quand il y a les gelées (je parle de vraies gelées, pas de petites gelées où ça descend à -1° pendant quelques heures, mais vraiment de vrais gelées) les fruits deviennent blets, ça veut dire qu’il deviennent mous.

A ce moment-là on peut tout simplement enlever le petit chapeau noir, on peut appuyer sur le fruit et puis la chair sort. On peut la sucer comme ça si on veut. C’est plus simple de transformer les cynorrhodons quand ils sont blets donc quand le gel est passé dessus.

Par contre même quand les fruits sont encore fermes comme en ce moment je les utilise. Alors quand je me balade j’ouvre tout simplement le fruit avec mes ongles, je le coupe en deux et à l’intérieur j’enlève les petites graines et ce qu’on appelle « le poil à gratter ». C’est ce qui a d’ailleurs donné le nom de « gratte cul » aux fruits. Une fois l’intérieur enlevé on peut manger tout simplement ces hémisphères-là. Elles ont un goût acidulé et sucré, très sympa.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Cuisiner avec les fruits de carotte sauvage
Cynorrhodon givré
Cynorrhodon givré

Confiture de cynorrhodon

Ce que l’on fait le plus couramment avec le cynorrhodon ce sont des confitures. Donc pour ça on peut utiliser aussi bien des fruits fermes comme maintenant ou alors des fruits blets. On a juste besoin de les faire cuire avec un peu d’eau. Si vous utilisez des fruits fermes la chaire va se ramollir.

Après je passe les fruits cuits à la moulinette donc au moulin à légumes pour enlever les graines. Puis je rajoute du sucre et je fais cuire comme une confiture. Alors je ne cuits pas très longtemps pour garder le plus possible de vitamines mais il est vrai que la cuisson enlève forcément des vitamines.

Préserver la vitamine C

Donc ce qui m’est arrivé de faire c’est la chose suivante :  quand je suis tombée sur beaucoup de buissons avec des fruits bien mous après le gel, je les ai cueillis, je les ai passés directement au moulin à légumes, sans cuisson. Ils étaient tellement mous que c’était possible.

Avec la chair je n’ai pas fait de confiture à proprement dite mais j’ai fait ce que j’ai appelé un « confit ». J’ai tout simplement mélangé la chair avec du miel. Du coup on a 100 % de vitamine C et en plus les propriétés du miel. Donc ça fait une bombe de nutriments et de bienfaits.

Alors bien sûr, on peut moins longtemps conserver ce confit au miel avec la chair crue de cynorrhodon qu’une confiture. Mais ça vaut le coup d’en profiter quand on tombe sur des fruits bien blets.

Confit de cynorrhodon
Confit de cynorrhodon

Comment utiliser le cynorrhodon séché ?

On peut aussi sécher le cynorrhodon. Alors pour ça le mieux c’est de faire comme je vous ai montré plus haut : on coupe le fruit en deux et on enlève les petites graines. Puis on fait sécher. Bon… c’est sûr que ça demande beaucoup de patience mais ça vaut le coup.

Vous pouvez utiliser le cynorrhodon séché de diverses manières. Bien sûr en infusion. Mais si vous voulez profitez de la vitamine C au maximum et ne pas mettre d’eau chaude vous pouvez aussi vous faire des boissons froides au cynorrhodon. Alors pour ça je prends les hémisphères séchées, je les passe au moulin à café pour les réduire en petits morceaux ou en poudre et je les mets tout simplement dans de l’eau froide pendant plusieurs heures. L’eau va se charger du goût et de tous les nutriments et bienfaits du cynorrhodon. Vous pouvez filtrer et puis boire l’eau du coup.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Fleurs comestibles d'été

Vous pouvez aussi faire des pâtisseries avec les cynorrhodons séchés, moulus. Mettre la poudre de cynorrhodon dans des petits gâteaux, des sortes de macarons etc. Et dans les compotes bien sûr aussi !

Voilà la créativité n’a pas de limites et surtout pas avec les plantes sauvages parce qu’il y a tellement tellement de choses à faire !

Cynorrhodon hémisphères

Pour aller plus loin

Vous trouvez ici un article complet sur le cynorrhodon et l’églantier en général. J’y parle aussi de l’utilisation des fleurs, même des feuilles de l’églantier et vous y trouvez la recette du confit au miel au cynorrhodon. Vous avez ici également la recette du flan à la reine des prés et aux noix avec un coulis de cynorrhodon.

D’ailleurs, si vous cherchez une plante ou une recette sur le blog, vous avez juste à écrire le mot cherché dans la barre de recherche et les articles en question s’affichent. Si vous êtes sur ordinateur, la barre de recherche se trouve dans la barre latérale à droite de chaque article. Si vous êtes sur mobile, il faut aller complètement en bas de l’article et la barre de recherche s’y trouve.

Dans mon livre « 40 plantes sauvages comestibles 40 recettes » vous avez également une recette à base de cynorrhodon.

Si cette vidéo vous a plu mettez un « j’aime », abonnez-vous et je vous dis à très bientôt dans une nouvelle vidéo. 😊

Partager l'article :

3 thoughts on “Comment utiliser le cynorrhodon ?

  1. Bonjour,
    Cela m’a l’air très intéressant.
    Je n’ai pas reçu le lien de téléchargement de votre ebook. J’ai regardé dans les spams et il ne s’y trouvait pas non plus.
    Merci pour votre réponse

Laisser un commentaire