Feuilles de lierre terrestre

Utiliser le lierre terrestre en automne et hiver

J’utilise les feuilles de lierre terrestre quasiment toute l’année sous forme fraîche. Car ce qui est super, c’est qu’on trouve la plante dans la nature presqu’en toute saison !

Ces feuilles de lierre terrestre, très aromatiques, peuvent parfumer tout un tas de plats différents, tellement les arômes sont intéressants ! Je vous en parle en bas de cet article.

Au printemps, le lierre terrestre (Glechoma hederacea) a un aspect un peu différent du reste de l’année. Ses tiges florales s’élèvent alors à 15 à 30 cm de hauteur avec de petites fleurs violet pâle. Mais tout le reste de l’année, vous le trouvez sous forme de feuilles qui couvrent le sol dans les sous-bois clairs et en lisière de haie et de forêt.

Voilà ce qu’on va observer d’un peu plus prêt.

Souvent le lierre terrestre est un véritable couvre-sol. Dans les zones ombragées et au sol frais il peut être très abondant. Quand vous observez la façon dont pousse la plante, vous comprenez comment elle fait pour couvrir ainsi le sol : elle a des tiges rampantes ! Dès qu’elles touchent le sol elles s’enracinent (comme vous le connaissez peut-être des stolons des fraisiers de votre jardin) et prennent ainsi du terrain.

C’est aussi la raison pour laquelle le lierre terrestre porte ce nom de « lierre ».  Le petit lierre terrestre court par terre comme le grand lierre grimpant grimpe aux arbres. Mais c’est tout ce que ces deux plantes ont en commun. Il s’agit de deux espèces appartenant à deux familles complètement différentes. Attention, ne goûtez pas au lierre grimpant, surtout pas à ses fruits qui sont toxiques ! Le lierre grimpant fait une bonne lessive mais n’est pas comestible.

Feuilles de lierre terrestre

Reconnaître le lierre terrestre

Ce que l’on observe en automne et hiver ce sont les feuilles, alors regardons-les de prêt. Les feuilles ont une forme de rein, c’est le terme botanique pour parler d’une forme de coeur qui n’a pas de pointe mais qui est arrondi vers le bas.  Sur le pourtour, les feuilles sont « crénelées« , c’est à dire qu’elles sont dentées et que les dents sont arrondies. Souvent les feuilles sont luisantes sur le dessus.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  5 plantes sauvages comestibles en janvier

… et les distinguer d’autres plantes

D’autres plantes ont des feuilles similaires aux lierre terrestre, c’est à dire des feuilles en forme de rein avec une couleur et une grandeur similaire. Vous avez l’alliaire, les feuilles de violette et les feuilles de ficaire.

Mais comment faire la différence ?

Bon, quand vous avez le regard déjà un peu aiguisé vous voyez que les feuilles n’ont pas tout à fait le même dessin de nervures, pas la même forme de dents, pas la même couleur ou la même texture. Mais l’aspect reste quand même très proche.

De gauche à droite : ficaire, lierre terrestre, violette, alliaire

Vous ferez la différence grâce à l’odeur !

Une fois que vous aurez senti une feuille de lierre terrestre, vous vous en rappellerez, j’en suis sûre ! Alors froissez bien une feuille entre vos doigts et sentez son parfum : il sera boisé, mentholé et citronné à la fois. Selon les endroits,  l’ensoleillement et la saison, le parfum ne sera pas tout à fait pareil, il sera plus ou moins boisé. C’est vraiment une odeur très particulière que votre cerveau aura vite enregistrée !

Surtout, l’odeur est complètement différente de l’alliaire. L’alliaire a une odeur un peu aillée et en même temps un peu soufrée, rappellent légèrement l’odeur du chou (car faisant partie de la même famille botanique).

La feuille de violette n’a que très peu d’odeur.

Mais je vous rassure, les trois plantes, lierre terrestre, alliaire et feuilles de violette se mangent !

Ce n’est qu’avec la ficaire qu’il faut être prudent. J’en parle dans cet article. Les feuilles ont souvent une tache claire au centre et ne doivent pas être mangées une fois que la plante se met à fleurir, car elle contient alors trop de substances irritantes.

Le lierre terrestre fait partie de la famille des Lamiacées, qui est la même famille que la menthe, le romarin, la lavande, la sauge et cetera. C’est une une famille très parfumée avec beaucoup d’huiles essentielles.

Consultez aussi mon article détaillé sur le lierre terrestre.

Feuilles de lierre terrestre

Alors qu’est-ce qu’on cuisine avec le lierre terrestre ?

Les feuilles qui sont donc abondantes même en automne et en hiver (tant qu’il n’y a pas de longs gels) permettent de parfumer bon nombre de plats. Les recettes au lierre terrestre sont innombrables tellement le lierre terrestre s’adapte aux aliments les plus divers ! J’adore son parfum que je met en valeur de l’entrée au dessert, en passant par les fromages et les boissons.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Le nouveau programme de stages plantes sauvages est en ligne !

Vous pouvez le hacher et en aromatiser des sauces froides ou chaudes, des vinaigrettes et des crudités. En pesto le lierre terrestre gagne à être mélangé avec une plante au goût plus neutre (plantain, mauve, feuilles de violette) car seul son goût est trop prononcé pour la plupart des palais.

Carottes râpées au lierre terrestre

Avec les pommes de terre, la petite plante est parfaite, dans les légumes, pour parfumer le poisson ou la viande; il passe partout. J’aime particulièrement le fromage frais au lierre terrestre.

En boisson, pensez d’abord à une simple infusion qui sera bénéfique pour les voies respiratoires. J’aime beaucoup le lierre terrestre avec le jus de pommes (voir ici la recette du cocktail sans alcool). En hiver préparez un grog au jus de pomme chaud et au lierre terrestre !

Dans le temps cette plante était utilisée pour parfumer la bière qu’elle aidait, en même temps, à mieux se conserver.

Pour ce qui est des desserts, j’ai un faible pour le gâteau au chocolat et au lierre terrestre. Les crèmes dessert préparés à base d’un lait dans lequel on a fait infuser les feuilles, sont délicieuses aussi !

Feuilles au chocolat

Feuilles de lierre terrestre au chocolat

Et puis, simple à faire avec deux ingrédients, les feuilles de lierre terrestre au chocolat ! Il suffit de faire fondre du chocolat, de tremper les feuilles dedans et de les faire figer à température ambiante sur un papier cuisson.

Feuilles de lierre terrestre au chocolat
Feuilles de lierre terrestre au chocolat

Expérimentez avec cette plante aromatique des bois ! Vraiment, je trouve qu’elle apporte un plus dans tellement de recettes !

Je vous souhaite une bonne découverte ! N’hésitez pas à partager vos expériences en commentaire, vos expériences avec les feuilles de lierre terrestre.

Partager l'article :

Laisser un commentaire