Station de ciguë en fleur

La grande ciguë : éviter les confusions dangereuses !

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une plante qu’il est crucial de savoir identifier : la grande ciguë. C’est une plante extrêmement toxique, et même mortelle, donc il est essentiel de pouvoir la reconnaître pour ne pas la confondre avec des plantes comestibles comme la carotte sauvage ou le cerfeuil des bois qui  lui ressemblent. Prenons un moment pour explorer ensemble comment éviter cette éventuelle confusion malheureuse !

Caractéristiques de la grande ciguë

Taille et apparence générale

La grande ciguë (Conium maculatum) peut atteindre jusqu’à 2,50 mètres quand elle est en pleine floraison. Actuellement (nous sommes au mois de mai), je l’observe à un stade où sa tige commence juste à se dresser, donc on voit surtout les feuilles. Mais attention, toute plante, même si elle devient grande, commence petite ! Et peut-être que chez vous elle est de plus petite taille, car chez nous les plantes profitent du limon fertile de la Loire !

C’est une plante vivace que vous retrouvez par conséquent d’une année sur l’autre au même endroit.

Feuilles et fleurs de grande ciguë
Feuilles et fleurs de grande ciguë

Feuilles

Les feuilles de la grande ciguë sont un bon point de départ pour l’identifier. Imaginez une feuille divisée et subdivisée plusieurs fois, jusqu’à quatre voire cinq fois. C’est ce qu’on appelle une feuille pennée. Chaque subdivision est tellement découpée qu’elle ressemble à une dentelle fine. Si l’on compare au cerfeuil des bois, celui-ci est seulement deux à trois fois penné. Quant à la carotte sauvage elle est seulement bipennée. Par contre, l’aspect global de « dentelle fine » reste le même chez ces deux plantes (et chez d’autres plantes de la même famille).

Feuille et pétiole de grande ciguë
Feuille et pétiole de grande ciguë

Tiges

Regardons les tiges de plus près. Elles sont tachetées de violet-rouge, un signe distinctif de la grande ciguë. Contrairement au cerfeuil des bois, qui peut avoir des parties violacées mais toujours de manière uniforme, la grande ciguë a des taches bien marquées. Autre point important : la ciguë n’a aucun poil ! Ni sur les tiges, ni sur les pétioles, ni sur les feuilles. Si vous voyez des poils, ce n’est pas la grande ciguë.

Tige tachetée et feuilles de grande ciguë - photo Ed Ogde
Tige tachetée et feuilles de grande ciguë – photo Ed Ogde

Autres caractéristiques distinctives de la grande ciguë

Pétiole rond : Le pétiole de la grande ciguë est entièrement rond. Le cerfeuil des bois, lui, a un pétiole en forme de rigole, plutôt triangulaire.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Flan à la reine des prés et aux noix – coulis de cynorrhodon

Pétiole creux : Le pétiole (on parle bien ici du pétiole qui fait partie de la feuille et pas de la tige qui porte les fleurs) de la grande ciguë est creux, contrairement à celui du cerfueil des bois et de la carotte sauvages qui sont entiers.

Voile blanc : La tige et les pétioles de la grande ciguë porte comme un voile blanc. En les frottant verrez un dépôt blanc sur vos doigts. C’est un autre signe distinctif.

Odeur : Certains disent que la grande ciguë a une odeur désagréable. Personnellement, je trouve que cela dépend du stade des feuilles (jeune ou âgé) et de la sensibilité de chacun. Ne vous fiez donc pas uniquement à ce critère.

Les fleurs de la grande ciguë

Les fleurs de la grande ciguë sont également importantes à connaître. Elles ressemblent beaucoup à celles de la carotte sauvage du cerfeuil des bois et à d’autres plantes de la même famille, toutes blanches et en ombelle. Cependant, les ombelles de la grande ciguë sont relativement petites comparées à la taille de la plante. En général, elle fleurit à partir de juin, beaucoup plus tard que le cerfeuil des bois qui commence la floraison dès avril.

Je viendrai tourner une autre vidéo quand les fleurs se seront épanouies !

Fleurs grande ciguë
Fleurs de grande ciguë

En résumé

Nous avons fait le tour des principales caractéristiques pour identifier la grande ciguë et éviter les confusions :

  • Grande taille, jusqu’à 2,50 mètres.
  • Feuilles très découpées et divisées jusqu’à quatre ou cinq fois.
  • Tiges et pétioles tachetées de violet-rouge, sans poils.
  • Tiges et pétioles ronds et creux avec un petit voile blanc.
  • Fleurs blanches en ombelles petites par rapport à la plante.
Station en fleurs
Grande ciguë – fleurs

Différenciation avec la carotte sauvage et le cerfeuil des bois

Pour éviter de confondre la grande ciguë avec des plantes comestibles telles que la carotte sauvage et le cerfeuil des bois, il est important de connaître quelques caractéristiques distinctives.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Achillée millefeuille - plante comestible aux milles usages !

Carotte sauvage

La carotte sauvage (Daucus carota) possède des feuilles qui peuvent sembler similaires à celles de la grande ciguë en termes de découpe fine. Cependant, une différence clé est la présence de poils sur les feuilles et les tiges de la carotte sauvage, contrairement à la grande ciguë qui en est dépourvue. De plus, la carotte sauvage émet une odeur de carotte lorsqu’on froisse ses feuilles, ce qui peut être un bon indicateur, même si ce n’est pas le critère le plus fiable. Enfin, les ombelles de fleurs de la carotte sauvage sont souvent plus grandes et peuvent avoir une petite fleur centrale de couleur pourpre ou noire, un détail distinctif que la grande ciguë n’a pas.

Pour consulter mon article sur la carotte sauvage c’est par ici.

Ombelle de fleurs de carottes
Inflorescence de carotte sauvage avec la « mouche de la carotte » au centre

Cerfeuil des Bois

Le cerfeuil des bois (Anthriscus sylvestris) peut également prêter à confusion avec la grande ciguë. Les feuilles du cerfeuil des bois sont découpées et très ressemblants. Mais elles ne sont que deux à trois fois pennées, ce qui les rend moins divisées que celles de la grande ciguë. Les tiges du cerfeuil des bois portent quelques poils (surtout au niveau des nœuds). Leur couleur est verte, parfois violette mais sans les taches violettes distinctes de la grande ciguë. Une autre caractéristique est la forme du pétiole : celui du cerfeuil des bois est en forme de rigole (triangulaire), contrairement au pétiole rond de la grande ciguë. Le pétiole est entier alors que celui de la grande ciguë est creux.

Pour consulter mon article sur le cerfeuil des bois c’est par ici.

Feuilles de cerfeuil des bois
Feuilles de cerfeuil des bois

En gardant ces différences à l’esprit, j’espère que vous pourrez mieux identifier et différencier la grande ciguë des plantes comestibles que sont la carotte sauvage et le cerfeuil des bois. Mais tant que vous avez un doute continuez vos recherches ! La prudence reste de mise pour éviter les erreurs dangereuses.

Partager l'article :

4 thoughts on “La grande ciguë : éviter les confusions dangereuses !

  1. Bonjour,
    merci pour vos articles et vidéo, très utiles, agréables à lire et à voir.
    J’ai un doute concernant le cerfeuille des bois.
    Pour moi, la tige (petiole) est creuse et non entière.
    Je peux joindre une photo.
    Belle journée et bonnes cueuillettes.

    1. Tige et pétiole sont deux choses différentes. La tige porte les inflorescences ; le pétiole fait partie de la feuille (c’est en quelque sorte la « tige » de la feuille, l’autre partie de la feuille étant le limbe, le partie plate). Chez le cerfeuil des bois la tige est creuse mais le pétiole entier.

Laisser un commentaire