Bette maritime et mer

La bette maritime – « épinard » des bords de mer

La bette maritime (Beta vulgaris subsp.maritima) est une plante sauvage comestible qui pousse le long des côtes et des régions salines de l’Europe et de l’Asie occidentale. Elle appartient à la famille des Amaranthacées, tout comme les épinards et les betteraves.

Elle était déjà cultivée par les Grecs et les Romains, qui la consommaient pour ses feuilles et ses racines. Avec le temps, elle a été remplacée par d’autres variétés de betteraves plus productives et plus douces, mais elle mérite d’être redécouverte car elle peut fournir de bons « épinards » sauvages. La bette maritime est d’ailleurs considérée comme l’ancêtre de la betterave cultivée actuelle.

Comment reconnaître la bette maritime ?

Il s’agit d’une plante vivace de 30 cm à 1,20 m de hauteur, reconnaissable surtout par ses feuilles qui rappellent les feuilles de betterave. Elles sont d’un vert franc et luisant, elles sont entières (sans dents), plutôt ovales, glabres (sans poils) et leur bord est souvent ondulé.

Au printemps elles apparaissent en touffes et ces feuilles partant de la base de la plante ont de longs pétioles. Quand vous touchez une feuille vous avez une impression d’une feuille légèrement charnue.

Feuille
Feuille de beta vulgaris subsp. maritima

La tige est d’abord rampante puis se dresse. Vous pouvez souvent observer de petites stries rouges sur les tiges. Elles finissent en épi de fleurs vertes à l’aisselle des feuilles qui sont de plus en plus petites plus on atteint le haut de la tige. La floraison a lieu entre juin et septembre.

Tige de bette maritime
Tige de bette maritime

Les fruits sont de forme presque ronde. Ils sont enfermés dans le calice de la fleur qui persiste et se durcit après la floraison.

Où trouver la bette maritime ?

La plante supporte et a besoin d’une légère salinité du sol. On la trouve dans un cordon de quelques centaines de mètres proche de la côte, de la Méditerranée à la Manche en passant par l’Atlantique et dans toute l’Europe côtière ainsi qu’en Asie occidentale.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Tout se mange dans la grande berce

La bette supporte bien l’ensoleillement et je l’ai observée sur des plages de sable, entre des rochers, dans les dunes, au bord de chemins et dans les prairies. Une fois que vous avez appris à la reconnaître vous la verrez partout en bord de mer !

Touffe de feuilles
Touffe de feuilles

Nutriments et vertus

La bette maritime est riche en vitamines et minéraux. Elle est particulièrement riche en vitamine C, en fer et en calcium. Elle contient également une bonne quantité de vitamines A, B et K. De plus, comme beaucoup de plantes sauvages comestibles, la bette maritime est une bonne source de fibres, ce qui aide à la digestion et au maintien d’un bon transit intestinal.

Que manger dans la bette maritime ?

Les feuilles de bette maritime ont un goût légèrement salé et un peu acide, proche des feuilles de betterave et d’épinard. Vous pouvez les manger crues ou alors les faire cuire comme les épinards ou les blettes.

Je préfère les jeunes feuilles pour les salades car elles sont plus tendres. La plupart du temps je cueille les feuilles sans leur pétiole car il est généralement plus fibreux que le limbe (la partie plate) de la feuille. Mais à la cuisson les fibres se ramollissent, c’est pourquoi j’utilise les feuilles plus âgées plutôt dans des préparations cuites.

Les racines de bette maritime sont comestibles également mais souvent elles sont assez fibreuses et nécessitent une cuisson et un passage au moulin à légumes pour être agréables à manger. Comme leur habitat est quand même limité à la côte je préfère laisser les racines en place et je limite ma cueillette aux feuilles. Mais notez que les racines sont riches en saccharose (sucre). Pas étonnant qu’on les a cultivées et qu’on a développé des variétés riches en sucre (betterave rouge, betterave à sucre…) au fil du temps !

Bette maritime sachet

Quelques idées de préparations culinaires à la bette maritime

Crues vous pouvez ajouter des feuilles de bette à toutes vos salades de saison. Si vous en avez un saladier plein je vous suggère d’ajouter une pomme (ou une pêche) bien sucrée et des noix ou des noisettes pour adoucir le côté un peu acide.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Comment manger les figues de Barbarie (Nopal) ?

Il a quelques jours j’ai fait cuire des pommes de terre à la vapeur. Une fois qu’elles étaient cuites j’ai coupé le feu et j’ai ajouté dans le panier à vapeur des feuilles de bette maritime fraîchement cueillies. J’ai remis le couvercle et j’ai laissé ainsi pendant 3 à 4 minutes avant de servir les feuilles avec un filet d’huile d’olive et du sel aux plantes en même temps que les pommes de terre. J’ai adoré cette version presque crue !

Sinon vous pouvez réaliser toutes les recettes que vous feriez en temps normal avec les feuilles d’épinards ou de blettes : quiches et tourtes, chaussons, gougères ou crêpes farcis, poêlées de légumes, soupes, omelettes, lasagnes, gnocchis, gratins etc…

Vu que notre plante des bords de mer contient du sel vous pouvez réduire la dose de sel dans vos plats.

Omelette bette maritime
Omelette de bette maritime

Précautions d’emploi et de cueillette

La plante contient de l’acide oxalique comme c’est le cas des épinards, des blettes et des betteraves. Si vous avez des problèmes de rein il ne faut pas en abuser. Toujours est-il qu’elle contient moins d’acide oxalique que l’oseille ou la rhubarbe.

Comme toujours, choisissez des endroits où la cueillette n’est pas restreinte (pas mal de zones en bord de mer ont un statut de protection et la cueillette peut être proscrite), des endroits non pollués et où la plante est abondante et faites votre cueillette en quantité raisonnable.

Alors si vous vous trouvez proche de la côte je vous souhaite une bonne découverte, une bonne cueillette et de bons petits plats aux bettes sauvages !

Soupe bettes potimarron
Soupe de bettes et potimarron
Partager l'article :

Laisser un commentaire