Millepertuis fleurs

Le millepertuis – antidépresseur et comestible

Le millepertuis qui est plutôt connu comme plante médicinale que comestible. J’ai un lien assez particulier avec lui parce qu’il m’a sauvé la vie quand j’avais 17 ans. A l’époque je n’arrivais quasiment plus à dormir, je faisais de très mauvaises nuits et même le jour je n’arrivais pas à faire des siestes. Complètement épuisée et sur les nerfs, je suis allée voir mon naturopathe qui m’a prescrit du millepertuis et un régime hypotoxique. Après quelques semaines de traitement je suis revenue à la vie. J’ai réussi à dormir de nouveau correctement et je me suis refait une santé. Alors je lui dois beaucoup, au millepertuis. 😊

Le millepertuis (hypericum perforatum) est connu comme antidépresseur naturel, pour soigner les états de nervosité et pour chasser les anxiétés.

Comment reconnaître le millepertuis ?

Le millepertuis a une tige droite et rigide. La tige a deux crêtes saillantes sur le côté, on les sent quand on touche la tige. D’autres espèces de millepertuis (aux propriétés moins efficaces) ont 4 crètes comme cela sur la tige, c’est donc un bon moyen de reconnaissance.

Les feuilles sont opposées et « sessiles ». Cela veut dire qu’elles démarrent directement sur la tige, sans avoir de pétiole. Mais ce qui est le plus marquant c’est quand on prend une feuille et qu’on la regarde à travers la lumière : on se rend compte qu’il y a comme plein de petits trous. Ce sont de petites glandes à huile. C’est cette particularité qui lui a valu aussi le nom de « herbe à mille trous » ainsi que le nom latin « hypericum perforatum », les feuilles sont comme perforées.

Quand on regarde les jolies fleurs jaunes à 5 pétales et aux multiples étamines saillantes on s’aperçoit qu’il y a de petites taches noires sur les pétales. Ce sont aussi de petites glandes à huile qui produisent les propriétés qui nous intéressent. Prenez un bouton floral de millepertuis, écrasez-le entre vos doigts, vous allez être étonné de l’huile rouge que vous aurez sur les mains.

Millepertuis, fleur avec taches - photo blackpictures
Millepertuis, fleur avec taches – photo blackpictures

Plante de la lumière

Le millepertuis est une plante qui va toujours pousser dans des endroits très lumineux et en général plutôt à des endroits secs et dans un sol pas trop riche. Chez moi il pousse aussi au bord du canal. C’est assez étonnant qu’il pousse dans ce milieu plutôt humide. Mais c’est juste à côté de la maison, il a dû se dire “Nathalie a encore besoin de moi de temps en temps, alors je vais m’installer ici…” En même temps, il y a eu pas mal de variations de la hauteur d’eau cette année…

Herbe de la Saint Jean

Le millepertuis a un lien étroit avec le soleil. Il aime les endroits lumineux, il fleurit autour du solstice d’été, il a des fleurs jaune soleil en forme d’étoile… Le millepertuis se gorge de lumière pour nous la transmettre afin que l’on chasse l’obscurité à l’intérieur de nous, afin que l’on cesse nos pensées noires et que l’on retrouve notre lumière.

Plante protectrice

D’après la légende c’est le diable en personne qui a perforé les feuilles du millepertuis par un accès de rage, parce qu’il était agacé par les propriétés du millepertuis. La plante a résisté et est devenu un moyen sûr de garder le diable éloigné.

Encore au 19ième siècle il y avait la coutume lors de la Saint Jean de jeter une couronne de millepertuis sur le toit de la maison pour éloigner la foudre. Quand il y avait un orage, on parsemait vite un peu de millepertuis sur le poêle pour chasser éclairs et tonnère.

La tradition dit de cueillir le millepertuis le matin de la Saint Jean (le 24 juin). Dans la plupart des régions c’est entre le solstice d’été le 21 juin et la Saint Jean qu’il est à son optimum, au début de sa floraison. Mais vous pouvez le cueillir avant ou après, dès le moment qu’il est bien fleuri.

Comment utiliser le millepertuis ?

On cueille la sommité fleurie, c’est-à-dire la partie fleurie avec fleurs, feuilles et tige, pour l’utiliser fraîche ou sèche en infusion.

Millepertuis, séchage
Millepertuis, séchage

C’est facile de faire sécher la plante. Vous faites des bouquets que vous allez suspendre à l’envers, ou alors vous étalez les plantes sur un linge. L’important est de mes mettre dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Et vous attendez que ça sèche. Vous devez sentir que même les boutons floraux n’ont plus du tout d’humidité et que la plante est assez cassante.  Vous coupez alors les plantes aux ciseaux en petits morceaux faciles d’emploi. Puis vous conservez les plantes dans un bocal ou dans des sachets en papier. Si vous utilisez des bocaux, mettez-les surtout à l’abris de la lumière, dans un placard, pour bien protéger les principes actifs. Vous avez alors votre stock pour l’année.

Millepertuis séché
Millepertuis séché

On peut également utiliser le millepertuis en teinture mère (macération des fleurs dans de l’alcool).

Macérat huileux de millepertuis

Un remède très connu au millepertuis est le macérat huileux. Pour le confectionner il faut mettre les fleurs dans un bocal et remplir le bocal d’huile d’olive. Il est important de bien couvrir toutes les fleurs d’huile.  Laissez le bocal dans un endroit chaud pendant trois semaines. Il ne faut pas fermer le couvercle pour qu’il y ait de l’échange d’air. En général on met le bocal au soleil pour la chaleur.  Mais il vaut mieux le couvrir d’un linge foncé ou d’un sac en papier pour éviter que les rayons lumineux endommagent les principes actifs. Après trois semaines, on filtre et on enlève le dépôt aqueux qui s’est éventuellement formé. L’huile aura pris une très belle couleur rouge sang et un parfum balsamique.

Vous pouvez utiliser l’huile de millepertuis pour les brûlures : dès que vous avez un coup de soleil vous pouvez mettre l’huile de millepertuis pour apaiser. Les brûlures de premier degré sont également soignés aussi avec l’huile de millepertuis ainsi que les plaies de perforation ou d’écrasement et les écorchures.

Vous pouvez aussi faire des massages à l’huile de millepertuis quand vous avez des douleurs articulaires ou alors des douleurs aux cicatrices. Le millepertuis va être utile là où des terminaisons nerveuses ont été endommagées.

L’huile s’emploie aussi en prise interne en cas des maux d’estomac et ulcères d’estomac. Pour de plus amples indications, je vous renvoie sur l’article de Christophe Bernard.

Contre-indications au millepertuis

Par contre il y à des contre-indications à connaître ! Le millepertuis peut avoir une action photosensibilisante. Il est contre indiqué de le prendre (en externe sur la peau comme en interne) avant de s’exposer au soleil. Cela peut créer des allergies, des rougeurs sur la peau.

Il y a également une contre-indication avec la prise de certains antidépresseurs. Donc si vous prenez des antidépresseurs allopathiques, parlez-en à votre médecin avant de prendre du millepertuis.

On a aussi rapporté de l’inhibition de la pilule contraceptive. Cela a l’air d’être assez rare, mais il

faut savoir que ça existe. Le mieux c’est de vous renseigner auprès de votre médecin.

Millepertuis comestible

Et pour finir, on ne va pas oublier que le millepertuis est aussi une plante comestible ! On peut grignoter les jeunes pousses, les boutons floraux et les fleurs. Ces dernières font une belle décoration des plats, on peut les mettre dans des salades, on peut utiliser les jeunes pousses en aromate avec des légumes, dans des plats mijotés, les omelettes et soupes… Cuits ou macérés, les fleurs vont toujours apporter une coloration rouge.

Les feuilles et fleurs aromatisent les boissons (vin, liqueurs, bières et infusions bien sûr) auxquelles elles apportent un goût rappelant le thé noir avec une rondeur que j’apprécie beaucoup en infusion.. Certains utilisent même le macérat huileux comme huile de table. Il est vrai que l’huile de millepertuis sens particulièrement bon…

Se soigner aux plantes

Voilà mon coup de cœur pour le millepertuis. Pour une fois je m’étale plus sur le côté médicinal que comestible parce que j’en ai l’expérience personnelle et parce que je pense que le millepertuis mérite d’être mieux connu dans notre pays, champion du monde de la prise d’antidépresseurs. Et si on se soignait au naturel ?!

Qu’en pensez-vous ?

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à vous abonner à ma chaîne YouTube. J’ai l’intention de publier des vidéos sur les plantes sauvages très régulièrement. 😊 Alors restez informé(e) !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Le millepertuis – antidépresseur et comestible

  1. Bonjour Nathalie,
    Merci pour ce précieux article et pour les recettes dont tu nous fais part 🤗
    Aurais-tu la possibilité de donner des informations quant à la quantité journalière de fleurs de millepertuis séchées à utiliser en cas de… même problème que toi stp? A 46 ans, cela revient toujours en boucle selon les circonstances de vie. Je m’aide d’autres techniques naturelles mais ce merveilleux millepertuis, commencé à être cueillir hier, alors que ce n’était pas du tout prévu et juste au moment où les cloches de l’église sonnaient un mariage, pourrait sûrement m’aider 💒
    Mille mercis à l’avance et très belle continuation 🌼🌿🌸

    1. Bonjour Sandrine,
      Je ne suis pas médecin et ne me permettrais pas de donner des dosages… Quand j’avais mes problèmes de sommeil mon naturopathe m’avais prescrit le millepertuis sous forme de capsules. Ce n’est que quelques temps plus tard que j’ai commencé à m’en servir en infusion de plante sèche. Les conseils que j’ai entendu sur le dosage des plantes pour un litre d’infusion vont de quelques grammes à 30 g par litre. Le mieux serait d’exposer vos problèmes à un médecin ouvert à la phytothérapie… Personnellement, je fais mes infusions “au feeling”, ce qui correspond pour moi à 2-3 cuillerées à soupe de plante sèche pour 1 litre. Quand je veux faire une cure, je bois un litre d’infusion tous les jours pendant 3 semaines.
      Et j’ai appris à méditer… ça m’aide beaucoup en cas d’insomnie passagère 🙂

Laisser un commentaire