La primevère – plante comestible de printemps

Dans la série des fleurs et des plantes sauvages comestibles de printemps on a la primevère. Je vous présente les espèces les plus communes et vous partage quelles parties de ces plantes on peut manger.

En premier nous avons la primevère officinale, Primula veris. C’est une très bonne plante comestible dont on peut manger les feuilles et les fleurs.

Les feuilles

Les feuilles sont un peu crépues, c’est à dire que les nervures ressortent beaucoup, surtout sur l’arrière de la feuille. La face arrière de la feuille est un peu plus blanchâtre que le dessus. La feuille a une couleur légèrement allant vers le bleuté, d’un ton pastel.

On peut donc manger les feuilles de primevère, crues ou cuites. Vous pouvez en mettre dans vos salades ou dans vos soupes, dans vos quiches etc.

Crue elle donne un petit goût épicé. On y retrouve des saveurs de clous de girofle, d’anis étoilé. Si vous en mettez dans vos soupes les feuilles vont les épaissir légèrement, leur donner un velouté. Ceci se produit grâce aux saponines et aux mucilages qu’elles contiennent.

Rosette de feuilles de Primula veris
Rosette de feuilles de Primula veris

Les fleurs de primevère

Les fleurs elles ont un superbe parfum délicat de miel et de bergamote, c’est très fin comme parfum. Vous pouvez en parfumer des desserts par exemple.

Par contre j’ai remarqué qu’il faut beaucoup de fleurs pour parfumer un dessert… Pour cela je fais infuser des fleurs dans du lait. Comme il faut beaucoup de fleurs pour obtenir un parfum intéressant j’ai quelques scrupules à le faire souvent. Je me limite à le faire très occasionnellement (c’est à dire même pas tous les ans…).

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Ravioles aux feuilles et graines de berce
Fleurs de Primula veris
Fleurs de Primula veris

Plante protégée dans certaines régions !

Surtout, avant de cueillir, assurez-vous que la primevère ne soit pas protégée dans votre région et qu’il y en ait en grande quantité chez vous. Je sais que dans certaines régions en Allemagne elle est protégée.

De toute façon c’est une règle de base : on cueille uniquement les plantes qu’on trouve en abondance autour de chez soi.

Du coup j’utilise les fleurs plutôt en décoration, c’est tellement joli !

Plusieurs espèces de primevère

Nous rencontrons en Europe différentes espèces.

Nous avons la primevère officinale, Primula veris. Quand vous entendez « officinale » dans un nom de plante c’est qu’en général elle a été utilisée, ou elle est encore utilisée comme plante médicinale. Je sais que Hildegarde de Bingen conseillait la primevère officinale notamment pour lutter contre la mélancolie.

Nous avons aussi la primevère élevée, Primula elatior, qui a des fleurs plus grandes, d’un jaune plus pâle. Par contre elles n’ont pas le parfum de la primevère officinale, elles sont inodores.

Primevère élevée - Primula elatior
Primevère élevée – Primula elatior

La troisième espèce la plus répandue est la primevère acaule, Primula vulgaris, qui est beaucoup moins haute mais qui a des fleurs plus grandes. Les fleurs ne tombent pas en clochette comme celles des deux autres espèces mais s’ouvrent directement vers le soleil.

Primevère acaule - Primula vulgaris
Primevère acaule – Primula vulgaris

Les clés de Saint Pierre

Alors que la primevère officinale tombe en clochettes et fait aussi penser à un trousseau de clés. En allemand elle s’appelle « Schlüsselbume », « la fleur des clés ». Il me semble que  dans certaines régions de France on l’appelle « la clé de Saint Pierre » ou l’herbe à Saint Pierre ». Parce que à l’endroit où Saint Pierre a laissé tomber son trousseau de clés est née la primevère officinale…

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Connaître et cuisiner les plantes sauvages - Conférence au Château d'Orcher
Primevere officinale 2
Primevere officinale, Primula veris

Profitez du printemps pour aller à sa rencontre ! Utilisez les feuilles, cueillez quelques fleurs pour la décoration de vos plats et faites vos expériences. Goûtez-la ! La tige aussi a un goût un peu épicée.

Pour aller plus loin, vous trouvez ici mon article détaillé sur la primevère et la recette des pakoras aux feuilles de primevère.

A tout bientôt dans un nouvel article ou une nouvelle vidéo !

Partager l'article :

3 thoughts on “La primevère – plante comestible de printemps

  1. Bonjour,
    On m’a conseillé de sécher les fleurs de primevère ,et de les utiliser en infusion ,pour quelle
    fonction thérapeutique .Merci pour votre réponse . Nicole

Laisser un commentaire