Cosmétiques aux plantes sauvages

6 recettes de cosmétiques aux plantes sauvages

Jeune blogueuse dans le domaine de l’écologie au quotidien (blog humanité2), Morgane se passionne pour les cosmétiques faits maison aux plantes sauvages. Je l’ai invitée à écrire un article sur ce sujet qui devrait vous donner des idées ! La parole est à Morgane :

 

Si vous êtes sur le blog de Nathalie ” les plantes sauvages comestibles”, c’est que l’utilisations des plantes sauvages vous intéresse. La nature est présente tout autour de nous et elle regorge de bienfaits autant pour prendre soin de notre santé que pour prendre soin de notre peau.

Pourquoi utiliser les plantes sauvages en cosmétiques ?

Pour leurs bienfaits mais aussi parce qu’elles sont écologiques, locales et en plus de ça gratuites. À l’heure actuelle, les cosmétiques industriels sont de plus en plus dénoncés pour leur composition douteuse et même dangereuse pour la santé notamment dû à la présence de perturbateurs endocriniens.

De plus en plus de personnes se tournent alors vers le naturel. Mais les produits sont souvent plus chers ce qui rebute la plupart des gens. De plus, les composants viennent souvent de loin ce qui représente un impact écologique important. C’est là que les plantes sauvages sont intéressantes. Elles permettent de consommer bio, local et tout ça gratuitement sans avoir d’impact négatif sur environnement.

Je vais donc vous partager plusieurs recettes de cosmétiques 100% naturelles avec des plantes sauvages.

Cosmétiques au peuplier noir

Commençons par le peuplier noir. Ce bel arbre majestueux est assez facile à trouver. A l’état naturel, on le retrouve plutôt près des points d’eau parmi les saules et les aulnes. Mais vous en trouverez aussi dans les parcs comme arbre d’ornement.

Peuplier noir
Peuplier noir

Comment identifier le peuplier noir

Il peut atteindre 30 m de hauteur. C’est donc un arbre assez grand. On le reconnait bien à ses feuilles triangulaires ou en losange.

Feuilles de peuplier noir
Feuilles en losange du peuplier noir

Récolte

On va s’intéresser principalement aux bourgeons du peuplier. Ce sont eux qu’on va récolter mais il faut le faire avant que la fleur n’éclose (en mars et avril l’arbre fleurit avant l’apparition des feuilles).

Dentifrice en poudre au peuplier

Cosmétiques aux plantes sauvages - poudre dentifrice

Ingrédients

  • 1 cuillère à soupe de bourgeons de peupliers séchés
  • 1 cuillère à soupe de terre médicinale très fine
  • 1 cuillère à soupe de sucre de bouleau (xylitol)
  • 1 cuillère à cafés de feuilles de sauge séchées
  • 1 cuillère à café de feuilles de menthe séchées

Préparation

Mixez l’ensemble des ingrédients jusqu’à obtention d’une poudre très fine et homogène. Versez-la ensuite dans un pot en verre, car le métal peut altérer les propriétés des plantes.

Pour l’utiliser

C’est très simple. Il suffit de mettre l’équivalent 1 cuillère à café de poudre sur votre brosse à dent. Et de vous brosser les dents !

Onguent au peuplier et à la « propolis »

La propolis est une substance précieuse et relativement coûteuse. Grâce à cette recette, vous pourrez bénéficier de ces bienfaits gratuitement.

En effet, les bourgeons des peupliers contiennent une résine qu’utilisent les abeilles pour faire la propolis. Les abeilles confectionnent la propolis à partir de cette résine de bourgeons (peuplier, châtaignier…), de leur salive et de cire.

Ce n’est donc pas à proprement parler la vraie propolis que vous allez récolter mais, grâce aux bourgeons de peuplier, vous bénéficierez des mêmes propriétés si recherchées de la propolis.

La résine des bourgeons de peuplier a un effet astringent c’est à dire qu’elle aide à resserrer les tissus et favorise donc la guérison des blessures.

Ingrédients pour l’onguent au peuplier et à la « propolis »

  • Un pot en verre rempli de bourgeons de peuplier
  • De l’huile d’olive bio

Préparation

Première étape : faire un macérat de bourgeons de peuplier

Remplissez un pot en verre de bourgeons et versez l’huile d’olive par-dessus jusqu’à ce qu’ils soient recouverts.

Placez ce pot dans une casserole avec de l’eau et faite bouillir pendant 20 min.

Retirez la casserole du feu et laissez le pot refroidir dans la casserole toute la nuit.

Laissez infuser pendant 3-4 jours dans un lieu chaud à l’abri de la lumière

Pour finir, filtrez l’huile et transvasez-la dans un contenant en verre brun (conservation : 1 an).

Utilisation

Vous pouvez l’utiliser comme ça directement sur la peau ou bien rajouter 10 gouttes d’huile essentielle de lavande officinale bio pour accroître les propriétés de ce macérat grâce ses bienfaits calmants et apaisants.

Je l’ai utilisé sur une plaie que ma fille s’est faite en grattant fort une piqûre de moustique et la plaie est devenue plus jolie et a guérit plus vite.

Deuxième étape : préparation de l’onguent

Cette étape n’est pas obligatoire, mais l’onguent est plus pratique à l’emploi que le macérat huileux.

Ingrédients

  • 60 ml de macérat de peuplier
  • 4 g de cire d’abeille

Préparation

Faites chauffer les ingrédients au bain marie. Mélangez-les jusqu’à ce que la cire soit bien fondue. Versez l’onguent dans son récipient (il se conserve 1 an au réfrigérateur).

Cire d'abeille pour cosmétiques aux plantes sauvages
Cire d’abeille

Utilisation

Cet onguent a des propriétés anti-inflammatoires qui aident à désenfler, à guérir et à nettoyer la peau. Appliquez-le donc directement sur les plaies. 

Cosmétiques aux pâquerettes

Bellis perennis, plus communément appelées pâquerettes sont ces mignonnes petites fleurs blanches avec le cœur jaune que l’on a tous cueillies étant enfant et que l’on retrouve sur toutes les pelouses. Cette petite fleur si ordinaire cache en elle beaucoup de bienfaits notamment pour nous, les femmes. Grâce à sa richesse en Oméga 6, elle permet de préserver et régénérer l’élasticité de la peau. En cosmétique, elle va donc permettre de galber, tonifier et activer la circulation de la peau.

Pâquerettes pour cosmétiques aux plantes sauvages
Pâquerettes

Macérat huileux de pâquerettes

Ingrédients

  • 1 pot rempli de pâquerettes
  • Huile d’olive bio

Préparation

Normalement, il est recommandé de faire sécher vos fleurs à l’abri de la lumière et au sec avant de préparer votre macérat. Mais vous n’êtes pas obligé de faire sécher les fleurs. En effet, il suffit d’avoir la bonne technique de préparation.

Vous devez remplir votre bocal à ras bord de fleurs et ensuite verser l’huile jusqu’à ras bord également en laissant le bocal ouvert, à l’abri de la lumière.

Grâce à cette technique l’eau encore présente dans les fleurs qui est à l’origine du pourrissement va pourvoir s’échapper et donc elles ne pourriront pas.

Laissez donc le bocal ouvert pour que l’humidité puisse s’évaporer. Laissez macérer 3 semaines à l’abri de la lumière. Filtrez et transvasez dans un bocal teinté.

Utilisation

Vous pouvez utiliser le macérât en l’appliquant quotidiennement sur votre poitrine, votre visage, votre cou et toutes les parties de votre corps qui ont besoin d’être raffermies. Il se montre très utile pendant la grossesse. Vous verrez rapidement une belle différence sur la qualité de votre peau.

Baume pâquerette camomille et rose sauvage

Ingrédients

  • Un pot rempli de fleurs d’églantier, de pâquerettes et Camomille sauvages
  • L’huile d’olive bio
  • Pour 150ml de macérât 20g de cire d’abeille

Préparation

Pour amplifier les propriétés des pâquerettes vous pouvez rajoutez à la préparation de votre macérat ci-dessus, des fleurs de camomille et des fleurs de rosiers sauvages (églantier).

Ensuite faire chauffez au bain marie la cire d’abeille. Une fois fondue, sortez-la du feu et mélangez-la encore chaude avec le macérât. Ensuite, versez le mélange directement dans un pot en verre et laissez refroidir à température ambiante.

Eglantier
Eglantier (rose sauvage)

Utilisation

L’églantier a des propriétés raffermissantes, anti-âge et tonifiantes. Ces roses sont riches en tanins, une substance connue pour resserrer les tissus cutanés. Ce qui va accroître les propriétés apportées par la pâquerette.

Pour finir, la camomille sauvage va adoucir et apaiser la peau. Elle va être particulièrement efficace en cas de crevasses pendant l’allaitement.

Ce baume est vraiment un indispensable pour les femmes. Il va pouvoir les accompagner pendant toutes les étapes de sa vie. 

Camomille
Camomille

Cosmétiques à l’ortie

L’ortie est une plante que l’on apprécie de plus en plus. En plus d’être excellente pour la santé, elle fait partie des ingrédients à avoir dans une salle de bain écologique.

Pourquoi ?

Elle pousse partout en abondance. Elle est donc totalement gratuite, naturelle, biodégradable et locale. Elle a tout pour plaire.

Elle se montre excellente :

Pour les cheveux, l’ortie est fortifiante, favorise leur pousse, elle est détoxifiante et rééquilibrante.

Pour la peau, elle est particulièrement adaptée pour les peaux mixtes à grasses et acnéiques.

Ortie pour cosmétiques aux plantes sauvages
Ortie

Masque à l’ortie cheveux et visage

Ingrédients

  • 3 cuillères à soupe de poudre d’ortie
  • Un peu d’eau tiède
  • Une cuillère à soupe de gel d’aloe vera
  • Quelques gouttes (1 à 5%) d’huile essentielle de tea tree (optionnel)

Préparation

Mettez la poudre et l’eau tiède peu à peu en mélangeant jusqu’à avoir une texture crémeuse. Rajoutez ensuite l’aloe vera et 1 à 5% maximum de la totalité du mélange de tea tree (eh oui il faut ressortir les règles de 3).

Utilisation

Après avoir lavé vos cheveux/visage appliquez ce masque sur vos racines/visage et laissez poser 15-20min puis rincez. 

Je l’utilise régulièrement et ce masque fait des miracles mes cheveux n’ont jamais été aussi brillants et forts. C’est vraiment mon indispensable capillaire.

Vinaigre de rinçage pour cheveux brillance garantie

Ingrédients

  • 50g de fleurs de lavande
  • 20g de racines de bardane
  • 20g de feuilles d’ortie
  • 20g de thym

Préparation

Recouvrez-les d’un litre de vinaigre de cidre bio. Ajoutez 10 gouttes d’huiles essentielles bio de citron, de cèdre, de thym. Mélangez soigneusement et laissez macérer pendant une semaine.

Utilisation

Secouez bien la bouteille avant chaque utilisation. Mettez 1 cuillère à soupe dans 1 litre d’eau et utilisez cette dilution comme dernier rinçage (donc ne vous rincez plus les cheveux après avoir mis l’eau au vinaigre). Ce que je fais c’est que je rince bien tout le shampooing ou l’après shampoing et ensuite je rince avec l’eau vinaigrée. Je sais, je sais, ça peut faire peur. Mais l’odeur disparaît pendant le séchage (à l’air libre ou au sèche-cheveux).

Ce vinaigre de rinçage est magique pour obtenir des cheveux brillant à souhait. Et surtout il va permettre de rééquilibrer le pH du cuir chevelu car en lavant nos cheveux avec des shampoings solides, on peut avoir une mauvaise surprise… Avoir Les cheveux poisseux. Le vinaigre va empêcher ce désagrément.

 

Je vous ai partagé ici quelques-unes de mes recettes préférées, mais il y en a tellement d’autres. J’espère que cet article vous a donné envie de vous mettre à faire vos cosmétiques vous-même. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’écologie sans que ça affecte votre confort, je vous invite à vous rendre sur le blog “Humanité 2.0”.

Cosmétiques aux plantes sauvages

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire