Fleurs de gesse à larges feuilles

La gesse à larges feuilles comestible

La gesse à larges feuilles (Lathyrus latifolius) est une plante sauvage comestible avec de belles et grandes fleurs rose fuchsia. Elle ressemble aux pois de senteur (Lathyrus odoratus) qui sont cultivés comme plantes ornementales dans les jardins et qui sont également comestibles – tout en prenant certaines précautions.

Comment reconnaître la gesse à larges feuilles ?

Fleurs rose vif

De loin déjà on remarque les belles fleurs rose vif de la gesse à larges feuilles. Elles ont un diamètre de 2 à 3 cm et ont la forme caractéristique des fleurs de la famille des Fabacées : un étendard en haut de la fleur, deux ailes et comme une “proue de bateau” dessous. Chez la gesse à larges feuilles celle-ci est blanchâtre et cachée par les deux ailes roses (voir la vidéo pour plus de détails).

Fleurs de gesse à larges feuilles
Fleurs de gesse à larges feuilles

Les fleurs sont regroupées en grappes de 5 à 15 fleurs.

La floraison s’étale de juillet à septembre.

Tige ailée

Les tiges de la gesse à larges feuilles ont un aspect aplati. En fait la tige est ailée de chaque côté.

Tige ailée
Tige ailée

Feuilles larges à deux folioles et une vrille

Les feuilles sont bien particulières : A leur base on trouve déjà deux “stipules”. Ce sont deux petites folioles ovales et pointus qui se trouvent à la base de la feuille de chaque côté de la tige. Puis on observe le pétiole (la tige de la feuille) qui est ailé comme les tiges (d’où le nom de gesse à larges feuilles). Viennent alors deux folioles allongées et pointues aux nervures parallèles. La feuille se termine par une vrille capable de s’accrocher à la végétation environnante. (Voir dans la vidéo ci dessus.)

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Le cresson des fontaines

La plante peut ainsi grimper jusqu’à 3 mètres de hauteur.

Gousses vertes et “pois” verts puis noirs

Après la floraison se développent des gousses qui ressemblent beaucoup à des gousses de petits pois tout en étant un peu plus plates. Elles contiennent plusieurs graines qui, vertes, ressemblent à des petits pois (en plus petits).

Gousse de gesse à larges feuilles
Gousse de gesse à larges feuilles

A maturité les gousses sont marron et les graines noires.

Parties comestibles de la gesse à larges feuilles

Jeunes pousses

Au printemps les jeunes pousses (c’est à dire le haut de la plante quand elle est en formation) sont tendres et peuvent être consommées crues (en petite quantité, voir plus bas) ou cuites.

Je les aime juste passée à la vapeur ou à l’étouffée pendant quelques minutes et servies avec un filet d’huile d’olive comme accompagnement d’un plat. Leur goût est doux, dépourvu d’amertume.

Pousses de gesse à larges feuilles
Jeunes pousses de gesse à larges feuilles

Les boutons floraux

Les boutons floraux peuvent servir dans une salade ou être revenus dans une poêlée de légumes. Leur saveur rappelle les petits pois.

Boutons floraux de gesse à larges feuilles
Boutons floraux de gesse à larges feuilles

Les fleurs

Les fleurs sont magnifiques en décoration de tout type de plat : salade, entrée, bouchées apéritives, salade de fruits, desserts, gâteaux…

Tiges de bardane et sauce pimprenelle
Tiges de bardane, sauce pimprenelle et fleurs de gesse à larges feuilles

Les jeunes gousses

Les jeunes gousses vertes et tendres dans lesquelles les graines ne sont pas encore développées peuvent être mangées comme des haricots verts.

Les graines vertes

Les graines encore vertes, ressemblent par l’aspect et le goût aux petits pois et peuvent être utilisées comme ces derniers.

Les graines mûres

Quand les graines sont mûres et noirs elles peuvent être bouillis comme des pois secs ou des lentilles. Réduites en farine ont peut les utiliser en mélange avec d’autres farines dans des galettes.

Si vous aimez cet article vous allez aussi aimer :  Le thym commun pour aromatiser et se soigner
Gousses de gesse à larges feuilles en hiver
Gousses de gesse à larges feuilles en hiver

Précautions d’utilisation

Ca fait pas mal de choses à manger tout ça n’est-ce pas ? De quoi se régaler de mai à octobre !

Cuisson conseillée

Par contre, il faut savoir que comme pour toutes les Fabacées il est conseillé de consommer les plantes principalement cuites. Crues les plantes de cette famille contiennent des substances qui ont la capacité d’inhiber les enzymes digestives.

Quelques pousses crues ou quelques fleurs dans une salade ne poseront pas de problème. Mais si on veut en consommer une quantité plus grande, la cuisson s’impose.

Le lathyrisme

A certaines époques, les gesses ont constitué la nourriture principale de certaines populations. Il s’agissait de temps de disette dans lesquels les gesses (en général les gesses cultivées : Lathyrus sativus ou pois carré) était la seule nourriture disponible.

On a alors observé le développement d’une maladie que l’on a nommé “lathyrisme” de Lathyrus = gesse. Il s’agit de lésions osseuses et nerveuses irréversibles.

Dans une alimentation diversifiée comme nous l’avons il n’y a aucune crainte à avoir quand à la consommation occasionnelle de gesse, ne vous inquiétez pas.

D’autres espèces de gesses

Il existe de nombreuses espèces de gesses (Lathyrus svp.) qui sont également comestibles.

Alors il n’y a plus qu’à sortir sur le terrain pour les identifier puis se mettre à la cueillette !

 

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
    4
    Partages
  •  
  •  
  • 4

Laisser un commentaire